Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Total Recall




Article rédigé par le 11/11/2015
Lu 198 fois




2048. Doug Quaid rêve chaque nuit qu'il est sur la planète Mars à la recherche de la belle Melina. Sa femme, Lori, s'efforce de dissiper ce fantasme. Doug va bientôt s'apercevoir que son rêve était artificiel et que sa femme est une espionne chargée de veiller à son reconditionnement mental. Il se souvient d'un séjour réel sur Mars, à l'époque où il était l'agent le plus redouté du cruel Coohagen. Il décide de s'envoler sur Mars à la recherche de son énigmatique passé.

Nota Bene

Ce film réalisé par Paul Verhoeven est une adaptation de la nouvelle "Souvenirs à vendre" de Philip K. Dick.

Présentation et critique du film

Adapter une nouvelle de Philip K. Dick est une gageure. Cet auteur est tellement spécial, avec un univers schizophrénique délirant, qu'on prend forcément un risque en cherchant à porter une de ses oeuvres au cinéma. Et si c'est Paul Verhoeven, peu connu pour son sens de la subtilité, qui s'y colle, on est en droit de se poser des questions.

Sur le scénario, il n'y a rien à dire. On est dans du double-triple jeu, entre apparences et faux-semblants qui, parfois, sont en fait la réalité. L'esprit de l'auteur est là, respecté. Par contre, le film va à l'essentiel des tourments de Quaid. Est-ce un mal ? Je n'en suis pas sûr. Une adaptation fidèle de Philip K. Dick pourrait rapidement tourner à la prise de tête psycho-intro-analytique. Tout ce que je déteste. Alors si le scénariste et le réalisateur décide de donner plus de peps, je n'y vois pas d'inconvénient.

Les acteurs font ce qu'ils savent faire : Schwarzy joue des biscotos et mobilise ses deux muscles faciaux pour un rendu d'émotion incroyable, Sharon Stone expose ses formes généreuses et son jeu shakespearien (ironie). OK, je suis méchant. Ils s'en sortent plutôt pas mal, mais je n'arrive pas à m'ôter de la tête que le casting n'est pas idéal.

Le gros coup dur, quand on revoit le film 20 ans plus tard, ce sont les décors, costumes et effets spéciaux. C'est tout pourri ! Sans rire, on dirait que les voitures ont été assemblées dans une usine Lada en grève. Et les vêtements, je ne sais pas dans quel siècle ça se déroule, mais c'est forcément une décennie en 80 ! Franchement, par moment ça pique les yeux. Tiens, même les effets spéciaux des premiers James Bond sont meilleurs « On ne vit que deux fois » inclus !

Alors bon, voilà, on se retrouve avec un film qui tient la route à une condition : prendre du recul. Il ne faut pas y chercher ce qui ne s'y trouve plus et juste se dire qu'on va rigoler un bon coup.


Maestro *
A bord du Galion, j'occupe la fonction de naturaliste. J'observe, j'analyse et quand mes petits... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par Thierry B. le 12/11/2015 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ThierryB
Même s'il a quelque peu vieilli, le film reste plaisant à suivre - et est largement supéroeur au récent remake !

2.Posté par Koyolite TSEILA le 12/11/2015 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
J'aime beaucoup la chronique de Maestro, qui m'a bien fait rire, et par la même occasion, qui m'a donné l'envie de revoir le film !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! *** Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au règlement. ***





cookieassistant.com