Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

The Jacket



Article rédigé par le 18/11/2011
Lu 307 fois




The Jacket
En 1991, Jack Starks survit miraculeusement à une balle tirée en pleine tête par un gamin durant la 1ère Guerre du Golfe. La blessure n'en a pas moins affecté sa mémoire et il souffre régulièrement d'amnésie.

Un an plus tard, revenu aux Etats-Unis, il vient en aide à une femme et sa petite fille, tombées en panne au milieu de nulle part, sur les routes glacées du Vermont. La mère s'avère être une alcoolique, qui, plutôt que de le remercier, chasse leur sauveteur. La petite fille, elle, n'oublie pas, d'autant que Jack lui a laissé une des plaquettes militaires consignant les noms et adresses de Starks.

Peu après, l'ex-militaire se fait prendre en stop par un conducteur. Lorsque la voiture doit s'arrêter à la demande d'un policier, Starks a un "blanc". On le retrouve, allongé au sol, en pleine neige, près du cadavre du policier. Son amnésie l'empêche de se souvenir de ce qui s'est réellement passé, mais elle lui permet aussi d'échapper à la peine capitale. Les juges le déclarent non-responsable de ses actes, mais le condamnent à être enfermé dans un asile psychiatrique.

Dans cette institution, un lieu où, si vous n'êtes pas fou au départ, vous finirez par le devenir un jour, Starks devient le cobaye du Docteur Becker. Ce dernier croit fermement pouvoir soigner les problèmes mentaux de ses patients en utilisant une méthode des plus radicales. Il lui injecte des drogues expérimentales, puis l'enserre dans une camisole de force !! Et comme si ce n'était pas encore suffisant, il enferme Jack dans un caisson de la morgue de l'asile !! Pour Becker, c'est la seule solution pour que le patient s'isole du monde extérieur et se débarrasse de ses pulsions (n'importe quoi!).

Au bout d'un certain temps, Jack se met à avoir ce qui semble être des visions. Mais il s'agit de quelque chose de bien plus incroyable : Jack subit une téléportation corporelle. Il se retrouve ainsi près d'un motel, où il croise la route d'une jeune femme prénommée Jackie. Le voyant complètement perdu, elle lui propose de le loger pour la nuit. On est à quelques jours du Nouvel An, et il n'aurait aucune chance s'il devait passer la nuit à l'extérieur, dans un tel froid.

Une fois arrivé chez Jackie, Jack se rend compte que son étrange voyage ne l'a pas seulement fait "sortir de son corps", toujours enfermé à la morgue, l'a fait bondir de 15 ans dans le futur : il se retrouve en 2007! Quant à Jackie, elle n'est autre que la petite fille qu'il avait aidée au bord de la route en 1992 !!

Le "voyage" n'étant que provisoire, Jack se retrouve à nouveau dans l'asile. Le Docteur Becker répète inlassablement ses tests sur l'ex-militaire. Celui-ci découvre alors qu'il est mort le 1er janvier 1993. Or, nous ne sommes plus qu'à quelques jours de la Saint-Sylvestre 1992 ...

Profitant de ses "voyages" vers 2007, Jack va chercher à découvrir la vérité sur sa mort, tout en tentant de changer le destin d'autres personnes. A commencer par Jackie et sa mère.

Autour du film

"The Jacket" est librement inspiré d'un roman de Jack London, datant de 1915, où un prisonnier, soumis à un traitement un peu semblable que Jack Starks, expérimente aussi des voyages extra-corporels.

L'ambiance dans le film est évidemment lourde : on ne passe pas une nuit entière dans une morgue comme s'il s'agissait d'un dîner aux chandelles! On notera la présence de plusieurs "pointures", aux côtés du personnage principal incarné par Adrian Brody : Keira Knightley, Kris Kristofferson, Jennifer Jason Leigh, Daniel Craig ... Ce dernier, méconnaissable, incarne un autre patient du Dr. Becker.

L'accueil des critiques fut assez mitigé, tout comme le fut le public. Les projections dans les salles ne permirent d'ailleurs pas au film de rentrer dans ses frais.


Thierry B.
A bord du Galion, je remplis les fonctions de Docteur – pas celles de médecin. Non, moi, j’explore,... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.






cookieassistant.com