Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+
Rss

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Saint-Nicolas



Article rédigé par le 06/04/2012
Lu 1742 fois



Saint-Nicolas
Oh Grand Saint-Nicolas
Patron des écoliers
Apportez-moi des pommes
Dans mes petits souliers


Qui ne connaît pas cette chanson ? Et connaissez-vous un peu son histoire ?

Evêque de la ville de Myre, située en Asie Mineure (Turquie actuelle), Saint Nicolas (270-310) serait décédé un 6 décembre. C'est l'un des saints les plus populaires. Reconnu pour sa grande générosité, il devient au Moyen Age le patron des petits enfants, puis des écoliers. Après la Réforme protestante survenue au XVIe siècle, cette fête fut abolie dans certains pays européens.

La légende de Saint-Nicolas veut que le Saint ait ressuscité trois petits enfants, qui étaient venus demander l'hospitalité à un boucher. Celui-ci les accueillit et, profitant de leur sommeil, les découpa en morceaux et les mis au saloir.

Sept ans plus tard, Saint Nicolas passant par là, demande au boucher de lui servir ce petit salé vieux de sept ans. Terrorisé le boucher prit la fuite et Saint-Nicolas ramena les enfants à la vie.

Au début du XVIIe siècle, des Hollandais émigrèrent aux États-Unis et fondèrent New Amsterdam, qui deviendra New York. En quelques décennies, cette coutume néerlandaise de fêter la Saint-Nicolas (Sinter Klaas en néerlandais) se répandit aux États-Unis. Pour les Américains, Sinter Klaas devint rapidement Santa Claus.

Ce généreux donateur, représenté par un vieillard à barbe blanche avec un long manteau ou des habits épiscopaux, demeurait néanmoins un personnage moralisateur. Il récompense les enfants méritants, et punit les désobéissants. Plus tard, la société chrétienne trouva plus approprié que cette fête des enfants soit davantage rapprochée de celle de l'Enfant Jésus. Ainsi, dans certaines familles chrétiennes, Saint-Nicolas fait désormais sa tournée la nuit du 24 décembre (en Italie par exemple).

Ils s'appellent les Krampus, les Knecht, les Ruprecht, … ou tout simplement la mort. Et ils accompagnent Saint-Nicolas dans ses tournées. 

Dans l'est de la France et en Belgique, c'est le Père Fouettard qui distribue des coups de fouet aux petits enfants qui n'ont pas été sages durant l'année. Il apparut au XVIe siècle. Une des légendes raconte que le Père Fouettard est né à Metz en 1552, lors du siège de la ville par les troupes de Charles Quint. Les habitants promenèrent l'effigie de l'Empereur à travers les rues puis la brûlèrent. Ainsi le Père Fouettard serait, dit-on, Charles Quint.

Tous ces êtres maléfiques (le Père Fouettard, les Krampus, Knecht, Ruprecht...) ont des points communs : ils font peur et sont repoussants. Et ils menacent de punir les enfants méchants et désobéissants.

Sources





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! *** Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au règlement. ***







cookieassistant.com