Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+
Rss

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Rencontres du Troisième Type

Close Encounters of the Third King




Article rédigé par le 02/11/2015
Lu 2909 fois




Rencontres du Troisième Type
Des faits étranges se produisent un peu partout dans le monde : des avions qui avaient disparu durant la Seconde Guerre mondiale sont retrouvés au Mexique en parfait état de marche, un cargo est découvert échoué au beau milieu du désert de Gobi. Dans l'Indiana, pendant qu'une coupure d'électricité paralyse la banlieue, Roy Neary, un réparateur de câbles, voit un objet lumineux passer au-dessus de sa voiture. Plus loin, Barry Guiler, un petit garçon de quatre ans, est réveillé par le bruit de ses jouets qui se mettent en route...

Présentation et critique du film

Rencontres du Troisième Type
Ne tournons pas autour du pot et annonçons les choses clairement : « Rencontres du troisième Type » est un chef-d'oeuvrre ! En tout cas, c'est mon opinion depuis que je l'ai vu la première fois, j'avais 14 ans. Et depuis, à chaque fois que je le revois (une demi-douzaine de fois), mon opinion est confortée. 
 
Au commencement de tout, il y a un scénario en béton armé. Des événements mystérieux s'enchaînent un peu partout autour du globe : avions qui réapparaissent des décennies après avoir disparu, bateaux échoués au milieu du Gobi, chants venus d'ailleurs... et un peu partout des témoignages de lumières dans le ciel.
 
Le film va suivre trois trajectoires particulières : celle d'un homme qui a fait l'expérience d'une rencontre avec un OVNI, celle d'une femme dont le fils a été enlevé par des entités mystérieuses et celle de deux scientifiques qui étudient tous les phénomènes. Ces trois destins, ces trois fils, sont irrémédiablement tissés dans une trame bien plus vaste, avec un dessin en forme de cible qui indique un lieu précis : Devil's Tower dans le Wyoming.

Ensuite, il y a le talent d'un grand réalisateur, qui à l'époque n'en était qu'à ses débuts : Steven Spielberg. Avec brio, il met en place les ambiances, le mystère, le suspense, l'action... Les dialogues sont stupéfiants de réalisme dans les familles, et incroyables de froideur clinique chez les spécialistes. Toutes les années 70 sont condensées en quelques scènes. Les acteurs s'en donnent à coeur joie pour rehausser le niveau du film, en particulier Richard Dreyfuss et François Truffaut. 

La seule chose qui, finalement, pourrait choquer un jeune spectateur d'aujourd'hui, ce sont les effets spéciaux. Pourtant, ils sont à la pointe de ce qui se faisait à l'époque. Et en plus, le film est si intelligemment monté qu'il permet d'éviter toute une série de chausse-trappes. 

Bref, comme je le disais : un chef-d’œuvre !

Le code musical

Rencontres du Troisième Type
Un code musical est utilisé pour communiquer avec le vaisseau extraterrestre. C'est un gros synthétiseur modulaire ARP 2500 qui est utilisé pour le tournage de la scène mais la musique provient de l'orchestre de John Williams. Spielberg avait demandé au musicien un thème musical très simple cela s'est avéré être un véritable défi puisqu'il fallait se limiter à 5 notes. Williams et son entourage ont proposé une multitude de mélodies de 5 notes parmi lesquelles a été choisie celle qui sera utilisée pour le thème.

La partition du code musical est : Sol (4) La (4) Fa (4) Fa (3) Do (4). Les chiffres entre parenthèses indiquent le numéro de l'octave.

Source

Le code musical : Wikipédia


Maestro *
A bord du Galion, j'occupe la fonction de naturaliste. J'observe, j'analyse et quand mes petits... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par KOYOLITE TSEILA le 20/11/2011 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Le film est sorti pour la tout première fois aux USA en 1977. Puis, il a été "relooké" en 1980, avec un montage tel que Spielberg l'avait initialement prévu. Il coupe plusieurs séquences de la première partie et tourne les scènes finales qui se déroulent dans le vaisseau spatial. Si certains reproche au film sa lenteur d'action, il n'en est pas moins un grand classique de SF. Pour ma part, j'ai beaucoup aimé ce contact pacifiste et mélodieux avec des extraterrestres.

2.Posté par THIERRY le 20/11/2011 13:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ThierryB
Une belle fable moderne. Un grand classique de la SF. Depuis lors, dès que je vois une montagne au sommet vagement plat, je ne peux m'empêcher espérer y voir apparaître l'une ou l'autre soucoupe volante ...

3.Posté par JACQUES le 20/11/2011 16:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

jacques
Un film sympa...mais je suis resté sur ma faim....Spielberg à fait monté la sauce avec talent mais il arrête son film avec le contact et ne va pas au dela....dommage. Pour une fois qu'un film américain ne met pas en scène des visiteurs méchants et pas beau...

4.Posté par THIERRY le 20/11/2011 19:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ThierryB
"il arrête son film avec le contact et ne va pas au dela....dommage. " (Jacques)

Justement, je trouve cela bien mieux ainsi : c'est tout ce qui précède qui est vraiment important. Après le contact, on ne risque que de tomber dans le facile ou le n'importe quoi. D'ailleurs, je préfère largement la première mouture, sans qu'on nous montre l'intérieur du vaisseau spatial.

5.Posté par Koyolite TSEILA le 02/11/2015 07:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Le film est repassé hier soir sur ARTE dans sa version complète. Dire qu'il a bientôt 40 ans ! (le temps passe vite, beaucoup trop vite) Bref, je l'ai revu pour la énième fois et c'est toujours autant un plaisir.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! *** Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au règlement. ***







cookieassistant.com