Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+
Rss

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Premier Contact

Arrival



Article rédigé par le 01/05/2017
Lu 1608 fois



Une linguiste et un mathématicien sont réquisitionnés par l’armée (américaine) pour établir un contact avec les occupants de mystérieux vaisseaux venus d’ailleurs...


Premier Contact

Présentation et critique du film

Quel panard ! Il y avait longtemps que je n'avais pas pris un tel pied devant un film de SF !

Quand le film a été annoncé, j'ai acheté le recueil où se trouve la nouvelle dont il est inspiré. J'avais trouvé ça assez démentiel. J'attendais donc beaucoup de ce film. Généralement, c'est le meilleur moyen d'être déçu. Mais ici j'ai été bluffé.

L'histoire est la suivante : des objets inconnus, probablement des vaisseaux spatiaux gigantesques, arrivent sur Terre et se placent à la surface, à quelques mètres d'altitude. Les militaires et les scientifiques s'allient pour les étudier et entrent en contact avec les aliens qui se trouvent à bord : les heptapodes. Pour se les figurer, imaginez-vous des arbres à sept racines et sept branches munies chacune d'une main en forme d'étoile de mer à sept branches. Pas de visage, pas d'yeux, pas d'oreille... en tout cas rien de visible. Déjà, ça calme par rapport à E.T. ou Mr Spock. Mais, oh stupeur, ces aliens ne parlent pas anglais ! On engage donc des linguistes, dont Louise Banks. Cette dernière étonne par son approche radicalement différente de celle de ses collègues. Au lieu de chercher à comprendre leur langage, elle pousse les extraterrestres à écrire, afin d'éliminer la barrière de la vocalisation. Ce faisant, elle découvre qu'ils ne sont pas, comme nous, des êtres temporellement linéaires mais qu'ils sont un esprit radicalement différent. Et leur forme d'écriture reflète cette différence. Louise, en apprenant leur écriture, se met à penser comme eux... 

Ici s'arrête la nouvelle, et c'est un peu court pour un film. Les scénaristes ont donc brodé un peu, et ils l'ont fait avec talent ! Ils greffent à la nouvelle des tensions entre grandes puissances, ils modifient légèrement les circonstances de rencontre, ainsi que l'entourage de Louise. Mais tout cela est cohérent et utile !

Que dire de plus ? Que les acteurs sont au top ? Que les FX sont au service du film et non l'inverse ? Que le scénario est génial ? Que la réalisation est excellente ?

Finalement, la seule difficulté réside dans le caractère atemporel des aliens et la capacité de Louise à devenir comme eux. Ce n'est pas assez développé. Mais aussi, cela me fait penser à une autre différence entre le livre et le film. Le livre se suffit à lui-même, ce n'est pas tout à fait le cas du film...


Maestro *
A bord du Galion, j'occupe la fonction de naturaliste. J'observe, j'analyse et quand mes petits... En savoir plus sur cet auteur



1.Posté par Miroirs SF le 05/05/2017 21:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MiroirsSF
J'ai honte, mais je ne l'ai pas encore vu ! Il va falloir que je le fasse, étant donné tout le tapage qu'il a fait. C'est rare qu'un film SF fasse autant l'unanimité.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! *** Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au règlement. ***







cookieassistant.com