Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Porte des Etoiles

Série TV : Stargate SG1



Article rédigé par le 01/11/2011
Lu 20565 fois


TAGS : STARGATE


Schéma de l'anneau d'une Porte des Etoiles
Schéma de l'anneau d'une Porte des Etoiles
La Porte des Etoiles est un moyen de déplacement fictif apparu dans le film "La Porte des Etoiles", puis dans les séries Stargate SG1, Stargate Atlantis et Stargate Universe. Ce grand anneau, s'il est activé, permet de se déplacer d'un point à un autre plus vite que la lumière. J'ai tenté de vous fournir ici quelques explications sur son fonctionnement. 

C'est quoi une porte des étoiles ?

D.H.D. ou panneau de contrôle
D.H.D. ou panneau de contrôle
Une porte des étoiles se présente sous la forme d'un grand anneau d'environ 6,70 m de diamètre et d'une masse d'environ 12 t, comportant une partie coulissante sur laquelle sont gravés des symboles (39 pour le modèle classique, 36 seulement pour le moderne). Cette partie coulissante agit comme un sélecteur en tournant sur elle-même d'un côté ou de l'autre. Neuf « chevrons » sont disposés régulièrement autour de l'anneau et s'enclenchent au moment où le symbole choisi passe devant eux. Le fonctionnement apparent d'une porte des étoiles n'est donc pas sans rappeler les vieux téléphones à cadran rotatif où les numéros étaient disposés en cercle. Les portes des étoiles sont fabriquées en Naquadah, un métal inconnu sur terre extrêmement résistant et supraconducteur. Les portes des étoiles sont donc quasiment indestructibles. La manipulation de l'anneau coulissant et des chevrons n'est pas obligatoire pour ouvrir une porte des étoiles. En utilisant un appareil de commande, il est possible d'ouvrir une porte très rapidement, sans attendre la rotation de l'anneau. Une telle « télécommande » est normalement disponible à côté de chaque porte des étoiles et s'appelle un D.H.D. « DHD » vient de l'anglais « dial home device », c’est-à-dire « appareil pour téléphoner à la maison » (on notera l'analogie avec la célèbre réplique du film E.T. « E.T. téléphone maison » pour indiquer le désir de retourner chez soi). La porte des étoiles se situant dans le SGC est protégée par un iris en titane, puis en trinium qu'on peut décider de fermer pour empêcher les voyages d'une autre planète vers la Terre. PS : il faut au minimum des coordonnées à 7 symboles pour activer la Porte.

Découvertes sur Terre : porte de Gizeh et porte en Antarctique

La Porte des Etoiles du SGC
La Porte des Etoiles du SGC
Il y avait 2 Portes des Etoiles sur Terre, l'une à Gizeh en Égypte, apportée par le Goa'uld Râ il y a 10 000 ans et une seconde en Antarctique, crée par les Anciens il y a des millions d'années. La porte de Gizeh a été découverte en 1928 par un égyptologue allemand, le professeur Langford. Elle fut ramené en Allemagne et étudiée. Langford pensait que c'était une sorte de porte mythique de l'au-delà, à cause de traductions approximatives de l'ancien égyptien la désignant comme "Porte du Paradis". Le D.H.D. fut quant à lui découvert durant la Seconde Guerre mondiale par l'armée allemande. À la fin de la guerre, l'armée américaine découvrit la Porte et la ramena aux USA pour étude. Le DHD quant à lui fut trouvé par les Soviétiques qui le ramenèrent en URSS. En 1945, le Pr. Langford et Ernest Littlefield (le fiancé de Catherine), tentent de faire fonctionner la porte. N'ayant ni DHD ou ordinateurs le simulant, ils durent manipuler manuellement la porte, en essayant des adresses au hasard puisqu'ils n'en connaissaient pas. Ils parvinrent à ouvrir la porte pour une destination inconnue. Ernest se porta volontaire pour passer, et vêtu d'un scaphandre, il traversa la Porte. Il y eu problème d'alimentation en électricité de la Porte, la connexion se coupa et Ernest ne revint jamais. Suite à cet échec, l'armée lâcha le projet et enferma la porte dans un container scellé dans un coin d'arsenal. Quant à Catherine, on lui annonça que son fiancé était mort. C'est en 1997 que Daniel Jackson découvrit Ernest lors d'une mission et qu'il annonça à Catherine que ce dernier était toujours en vie. Les recherches pour faire fonctionner la Porte reprirent cependant au début des années 90, sous l'impulsion de Catherine, maintenant retraitée. Grâce à Daniel Jackson. Une combinaison fut découverte, et l'armée parvint à simuler un DHD avec des ordinateurs. La porte fut ré-ouverte en 1994. Ceci permit l'envoi d'une "première" mission d'exploration, sur une planète du nom d'Abydos, ainsi que la libération d'un peuple asservi en esclavage par un alien, le Goa'uld Râ... Sur Abydos, Daniel Jackson trouva une liste de coordonnées d'autres portes, mais les explorations s'arrêtèrent par peur des Goa'uld. Après que fut mise en évidence le fait que la menace Goa'uld n'était pas écartée (après un enlèvement sur Terre), Il fut décidé la création d'une division spéciale de l'armée de l'air chargée d'explorer la galaxie, d'obtenir des informations sur les Goa'uld, et d'obtenir des alliances et des connaissances pour assurer la défense de la Terre face aux Goa'uld. Ainsi fut créé le "SGC" (Stargate Command), qui contrôle la porte et envoie des équipes d'exploration sur d'autres planètes (équipes "SG" : SG-1, SG-2, etc.) En 1997, Ernest fut finalement retrouvé, après 52 ans passés seul sur une planète déserte, très proche d'Abydos à l'échelle de l'univers. La Porte de l'Antarctique fut également découverte en 1997 par Jack O'Neill et Samantha Carter.

Chevrons : combien faut-il de symboles pour activer une porte ?

Les chevrons de la porte de la Cité d'Atlantis sont bleus et lumineux.
Les chevrons de la porte de la Cité d'Atlantis sont bleus et lumineux.
Les chevrons sont les symboles qui apparaissent à la périphérie de la Porte des Étoiles. Chaque chevron représente une constellation d'étoiles. Les chevrons servent en fait à définir un point dans un espace à 3 dimensions, il faut 6 points afin de pouvoir situer le point d'arrivée dans cette espace. Mais ce n'est pas tout, il faut aussi le point d'origine. C'est pourquoi il faut un 7ème point pour définir cette origine, c'est-à-dire la porte qui va déclencher le vortex. Donc il faut au total 7 symboles au minimum pour activer la Porte. Un 8ème chevron peut être utilisé pour changer de galaxie (sorte d'indicatif de zone), mais dans ce cas on a besoin d'un apport supplémentaire en énergie. Cela ne vous rappelle pas les vieux téléphones à cadrans rotatifs où les numéros étaient disposés en cercle ? Supposition : Le rôle du 9ème chevron est pour l'instant inconnu, mais d'après Peter DeLuise il pourrait servir à voyager dans le temps ou dans des réalités parallèles.

Les glyphes : c'est quoi ?

Les glyphes sont les symboles que l'on trouve sur le tableau de contrôle (sorte de clavier) appelé DHD. Pour entrer les coordonnées d'une porte que l'on souhaite atteindre, on utilise généralement le DHD. On sélectionne au minimum 7 symboles qui constituent l'adresse de la destination souhaitée (le 7ème symbole est le point d'origine) puis on appuie sur le gros bouton de validation situé au milieu du DHD et le vortex se forme. J'ai remarqué que le DHD de la Porte des Etoiles comporte 39 glyphes alors que le DHD contrôlant la Porte de la Cité d'Atlantis n'en compte que 36. Il y a peut-être une explication qui est donnée dans un épisode, mais j'avoue ne plus me souvenir de la raison de cette différence du nombre de symboles.

Porte des Etoiles

Porte des Etoiles

Porte des Etoiles

Porte des Etoiles

Chaque glyphe porte un nom. Par curiosité, j'ai voulu savoir ce qu'ils signifiaient. Fiction ou réalité ? J'ouvre mon livre d'astronomie et voici ce que je trouve :
  • Aries : Bélier (constellation du Zodiaque)
  • Andromeda : Andromède (galaxie)
  • Aquarius : Verseau (constellation du Zodiaque)
  • Cancer : Cancer (constellation du Zodiaque)
  • Canis Minor : Petit Chien (constellation)
  • Capricornus : Capricorne (constellation du Zodiaque)
  • Earth : Terre (planète)
  • Gemini : Gemini (constellation du Zodiaque)
  • Hydra : Hydre (constellation)
  • Leo : Lion (constellation du Zodiaque)
  • Libra : Balance (constellation du Zodiaque)
  • Orion : Orion (constellation)
  • Pegasus : Pégase (galaxie)
  • Pisces : Poissons (constellation du Zodiaque)
  • Sagittarius : Sagittaire (constellation du Zodiaque)
  • Scorpio : Scorpion (constellation du Zodiaque)
  • Taurus : Taureau (constellation du Zodiaque)
  • Virgo : Vierge (constellation du Zodiaque)


Parmi ces quelques glyphes, on constate que, de manière générale, ces symboles représentent des planètes, des galaxies et des constellations. Petite précision : les symboles portant le nom de constellations du Zodiaque ne sont pas justes. Je m'explique : le dessin diffère des vrais dessins représentant les constellations de notre ciel. Les noms des glyphes sont un mélange de langues : des fois c'est de l'anglais, d'autres fois c'est du latin. Pour composer une adresse, le principe est le suivant : 6 symboles représentent les faces d'un cube et le centre du cube est la planète souhaitée (le 7ème symbole c'est le point d'origine, un peu comme si sur un téléphone vous composiez le zéro pour sortir). Mais en étudiant les noms choisis pour les symboles, j'en déduis qu'il n'y a pas vraiment de logique quant au choix des symboles qui constituent une adresse pour arriver sur une planète. C'est visiblement à tâtons (au hasard) qu'il faut s'y prendre. Avec un peu de bol, il y a une Porte à l'autre bout. On a dit que le principe du fonctionnement d'une Porte des Etoiles ressemblait beaucoup à celui des téléphones à cadrans. Et si on y pense, pour composer un numéro de téléphone, il n'y a pas de logique car le numéro est attribué au hasard, selon la disponibilité !

Le vortex

Le phénomène de kawoosh
Le phénomène de kawoosh
La forme circulaire de la porte, peu pratique puisqu'elle oblige à posséder un socle pour chaque porte, n'est pas due au hasard. La forme circulaire est celle qui répartit au mieux les forces gravitationnelles, et est donc la forme idéale pour un vortex. De même, les chevrons ne sont nullement présents uniquement pour entrer l'adresse : en effet, la porte d'Orlin en possède également. Leur répartition régulière autour de l'anneau indique qu'ils doivent renfermer un appareillage de manipulation de l'espace-temps nécessaire à l'ouverture du vortex. La porte tollane ne comporte pas de chevrons apparents, mais on peut penser qu'ils sont simplement plus discrets, peut-être plus nombreux en contrepartie de leur plus petite taille. L'ouverture du vortex se fait en déchirant l'espace temps (sans doute grâce aux chevrons), puis en stabilisant et en agrandissant la déchirure pour créer un tunnel stable. C'est pour cela que l'ouverture de la porte produit un effet appelé « kawoosh » qui désintègre tout sur son passage dans une zone de quelques mètres en face de la porte. En programmant plus finement le fonctionnement de la porte des étoiles, il est possible de supprimer le phénomène de kawoosh, comme le font les Nox dans plusieurs épisodes. Le kawoosh, quoique dangereux, possède l'intéressante utilité de nettoyer tout obstacle devant la porte des étoiles. C'est sans doute pour cela que les anciens ont laissé le kawoosh sur leurs portes, à moins que leur technologie de l'époque ne leur ait pas permis d'annuler cet effet.

Communication entre les portes du réseau

Pour se stabiliser, le vortex doit se rattacher à une autre porte des étoiles. Il est donc indispensable de connaître la position dans l'espace de la porte que l'on souhaite atteindre. Comme les planètes et les étoiles bougent au fil du temps, les portes doivent périodiquement remettre à jour les coordonnées réelles des autres portes des étoiles. Pour cela, les portes communiquent entre elles pour des mises à jour logicielles (voir épisode 709, 818) ou de coordonnées (voir épisode 916). Le DHD semble être responsable de certaines de ces communications. Ce phénomène est appelé « mise à jour corrélative ». L'absence de DHD connecté à la porte de la Terre justifie le fait que seules les planètes les plus proches et donc ayant le moins bougé en 2000 ans (Abydos et Chulak par exemple) ait été joignables dans un premier temps, et avec un voyage plutôt mouvementé (vitesse élevée et température glaciale à l'arrivée). Un système de correction des coordonnées a ensuite été ajouté au DHD «maison» de la Terre pour corriger ces problèmes.

Alimentation en énergie

Créer une distorsion de l'espace nécessite une énergie considérable. Pour ouvrir un vortex, la porte des étoiles accumule tout d'abord de l'énergie dans une batterie au Naquadah. L'énergie ambiante n'étant pas suffisante à charger cette batterie dans un temps raisonnable (à l'inverse d'appareils plus petits comme le long bâton Goa’uld), la porte doit être puissamment alimentée en énergie avant une ouverture de vortex. Généralement, c'est le DHD qui sert d'accumulateur d'appoint pour charger la porte des étoiles. En l'absence de DHD, la porte doit être alimentée par un autre moyen (par exemple la foudre). L'interface d'alimentation en énergie de la porte n'est pas complexe : un simple contact physique suffit.

Pour voyager, ça fonctionne comment ?

Pour voyager entre deux planètes, chaque planète doit posséder une porte des étoiles en bon état.
Pour voyager entre deux planètes, chaque planète doit posséder une porte des étoiles en bon état.
Pour voyager entre deux planètes, chaque planète doit posséder une porte des étoiles en bon état. Il faut ensuite entrer dans la porte de départ les coordonnées d'une autre porte que l'on souhaite atteindre. Une fois les coordonnées entrées et si tout va bien, un « vortex » (ou tunnel) spatio-temporel se forme entre les deux portes : on entre par une porte et on ressort par l'autre. Le vortex reste actif tant que de la matière le traverse, mais ne peut théoriquement pas rester activé plus de 38 minutes. Attention ! Les corps physiques ne peuvent voyager dans le vortex que dans un seul sens, sous peine de désintégration ! Pour voyager en sens inverse, il est nécessaire de fermer le vortex puis de le rouvrir depuis l'autre porte. Les ondes électromagnétiques comme les ondes radio peuvent, elles, circuler dans les deux sens. Il est donc possible de discuter par radio entre deux portes reliées par un vortex. Pour entrer les coordonnées d'une porte que l'on souhaite atteindre, on utilise généralement le DHD.

Que se passe-t-il lorsque nous composons une adresse : lorsque la Porte cordonne les 6 premiers symboles que nous avons entrés, elle trouve le point d'arrivée ou de destination. Le 7ème symbole, quant à lui, est le point d'origine. L'assocation de ces deux points lui permet de définir la trajectoire de notre voyage et de se connecter avec la Porte de la panète d'arrivée, en ouvrant un vortex.

Si le pupitre de contrôle n'existe pas (ou a été cassé), il est possible de manœuvrer la porte manuellement, en faisant tourner l'anneau à la main. Si la porte d'arrivée n'est pas joignable pour une quelconque raison (destruction ou obstruction du passage), le septième et dernier chevron ne s'enclenchera pas, et tous les autres se désactiveront immédiatement. C'est un des systèmes de sécurité placé sur les portes par la race des Anciens. Sinon, la porte peut être télécommandée par n'importe quel appareil compatible, mais cela nécessite une technologie avancée que ne possèdent que certaines races comme les Nox ou les Anciens. Le Naquadah de la porte ne pouvant accumuler suffisamment d'énergie que pour une seule ouverture, le pupitre de contrôle sert également à alimenter la porte en énergie. Si le pupitre de contrôle est indisponible, il faut alimenter la porte par un autre moyen (foudre, électricité, fusion froide...). Les anciens, créateurs de la porte des étoiles, peuvent commander les portes par la pensée grâce à leurs pouvoirs spéciaux (vu dans Stargate Atlantis). Le 8e chevron sert à appeler une autre galaxie (comme un indicatif de zone). Il en est par exemple fait usage pour aller dans la galaxie d'Ida (Asgard) dans l'épisode 215. Il faut dans ce cas utiliser une source d'énergie d'appoint (comme un E2PZ) en raison de la plus grande distance. Les Oris puisent même dans ce cas dans la puissance des trous noirs avoisinants afin d'alimenter leurs super-portes. Le rôle du 9e chevron, selon mon avis, sert à voyager dans le temps ou pour aller dans une autre réalité.

Impact stratégique

La création des portes des étoiles a eu un impact incroyable sur l'Histoire des galaxies où elles ont été disséminées. En permettant à tous de voyager à travers l'espace, les portes des étoiles ont, comme tout moyen de communication, permis d'accélérer le développement des galaxies. Hélas, comme tout moyen de communication, les portes des étoiles ont également amené de nouvelles menaces. Les portes des étoiles permettent un rééquilibrage technologique. En effet, même les peuples primitifs peuvent voyager. Cela à permis notamment aux Terriens, technologiquement inférieurs, de se trouver des alliés dans leur lutte contre les Goa'uld, et de mener des missions offensives sur les positions Goa'ulds. Cette analyse n'est plus vraie pour la galaxie de Pégase, dans laquelle se trouve la cité d'Atlantis. Dans la galaxie de Pégase, de nombreuses portes sont en orbite au lieu d'être à la surface des planètes. Il faut donc maîtriser la technologie des vols spatiaux pour utiliser les portes. Une porte peut être protégée par un iris (voir l'horizon des événements) pour empêcher la plupart des attaques. La porte de la Terre fut la première de la voie lactée à en posséder un, en titane. L'idée fut ensuite reprise par certains Goa'uld comme Anubis sous forme de champ de force. Cependant l'idée n'était pas nouvelle, la porte d'Atlantis, dans la galaxie de Pégase, possédant également un champ de force mis en place par les Anciens il y a 10 000 ans pour se protéger des Wraiths. Une tentative de blocage de toutes les portes, par un virus informatique par exemple (épisode 709), a montré qu'une désactivation massive du réseau de portes des étoiles offrait un avantage stratégique à celui qui possédait les vaisseaux spatiaux les plus rapides et les plus nombreux. Une ouverture simultanée de toutes les portes de la galaxie a permis à l'arme des Anciens sur Dakara de diffuser une onde énergétique fatale aux Réplicateurs tout en leur supprimant tout temps d'adaptation (épisodes 817-817-818), mais aurait pu tout aussi bien supprimer toutes formes de vie avec une autre onde.

Les portes en SF : Stargate innovateur ?

Le principe d'une porte permettant de passer rapidement d'un endroit à un autre n'est pas nouveau dans la science-fiction (portes spatiales dans Buck Rogers, portes temporelles dans Star Trek,...), mais c'est dans Stargate que le concept a été le plus développé. Depuis, l'idée a été reprise dans de très nombreux ouvrages de science-fiction et même de science-fantasy. Dans de très nombreux jeux vidéos (Dofus, World of Warcraft,...), on trouve des équivalents de la porte des étoiles, qui sont très souvent des copies conformes de celles de Stargate (debout sur un monticule, décorées de symboles tout autour...). Seul le nom change : "portail" par exemple. Les portes de ce genre permettent souvent d'accélérer l'histoire (du jeu), en permettant au joueur de se déplacer très rapidement, sans avoir à utiliser de moyen de transport (vaisseau spatial par exemple) qui serait difficile à justifier dans le cadre de l'histoire. Les portes ont été construites "il y a très longtemps" par des "aliens très puissants" ou des "mages très puissants" et ne nécessitent pas d'entretien ou d'infrastructures (astroports, réparateurs) et sont disponibles à l'infini (à l'inverse d'un vaisseau spatial par exemple). Le concept de "porte téléporteuse" est donc un concept très facile à insérer dans une histoire et qui simplifie considérablement les transports. On peut donc s'attendre à continuer à le voir utilisé dans les séries, films et jeux vidéos. Notons que si les portes des étoiles de la série se basent sur la distorsion de l'espace-temps pour permettre des voyages dans tous l'univers, il existe un autre moyen actuellement à l'étude par les physiciens. Cet autre moyen se base sur l'effet Casimir entre deux plaques...

Sources

  • Wikipédia : textes corrigés, complétés et vulgarisés par KT
  • Mon livre d'astronomie pour décrypter les glyphes
  • stargate-fusion.com : images, compléments d'informations
  • De nombreux épisodes de SG1 que j'ai visualisé maintes fois pour bien tout comprendre


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.






cookieassistant.com