Connectez-vous S'inscrire
Recherche dans nos cales
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine
Notez

Pirates des Caraïbes (5) - La Vengeance de Salazar

Pirates of the Caribbean : Dead Men Tell No Tales



Article rédigé par le 29/10/2017
Lu 778 fois



Les temps sont durs pour le Capitaine Jack, et le destin semble même vouloir s’acharner lorsqu’un redoutable équipage fantôme mené par son vieil ennemi, le Capitaine Salazar, s’échappe du Triangle du Diable pour anéantir tous les pirates écumant les flots ! Le seul espoir de survie de Jack Sparrow est de retrouver le légendaire Trident de Poséidon…


Pirates des Caraïbes (5) - La Vengeance de Salazar

Présentation et avis

On raconte la légende d’un cruel capitaine espagnol qui traqua et tua des milliers d’hommes. Non, pas des hommes. Des pirates, qui infestaient les mers depuis des générations. Ce capitaine fit donc le serment de les éliminer jusqu’au dernier, quand est apparu ce gamin : Jack Sparrow. Il lui enleva tout ce qu’il avait et de ce fait, déclencha sa fureur… A présent, échappés du Triangle du Diable, les morts ont pris le commandement des océans. Ils cherchent un navire, une fille et un pirate…
 
Après s’être attiré les foudres successives des capitaines Hector Barbossa, Davy Jones et Barbe Noire, Jack Sparrow est cette fois-ci dans le collimateur de Salazar, un vieil ennemi auquel il a jadis joué un mauvais tour. Pour sauver sa vie, Jack va devoir retrouver le Trident de Poséidon, un artefact qui permet d’annuler toutes les malédictions qui pèsent sur l’océan. Pour ce faire, à bord du Dying Gull, Jack va devoir s’allier à Carina Smyth, une jeune femme astronome, et à Henry, un jeune marin de la Royal Navy au caractère bien trempé.
 
Dans ce cinquième opus, j’ai particulièrement bien apprécié les scènes sur le passé et la jeunesse de Jack Sparrow, ainsi que celles faisant le lien avec le tout premier film. Mais il ne faut pas se leurrer : ces séquences, bien que très sympas, sont à mon avis là pour combler les manques d’un scénario que trop creux. L’histoire ne m’a pas autrement emballée, c’est du vu et revu. Pourtant, l’idée du Trident qui annule toutes les malédictions de l’océan est intéressante, mais il me semble qu’elle n’a pas été exploitée de la meilleure façon qui soit. On part un peu dans tous les sens, au détriment de la trame principale. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant, mais il manque à mon goût le petit plus ou peut-être quelque chose de nouveau et de frais, parce que les morts-vivants, j’en ai soupé.
 
Je n’ai pas non plus accroché aux nouveaux personnages : Carina (fille de Barbossa) et Henry (fils de Will et d’Elizabeth Turner). Ces deux « gamins » n’ont aucune prestance. Quant à Salazar, c’est un antagoniste sans relief, ni motivations convaincantes. Il fait pâle figure à côté de Davy Jones, qui lui m’avait vraiment touchée de par son vécu.

Mais la plus grande déception à mes yeux - ou à mes oreilles - réside dans le fait que Disney, pour je ne sais quelle raison, a décidé de ne plus faire appel à Hans Zimmer pour la musique du film, mais confie celle-ci au compositeur Geoff Zanelli. La musique est importante dans tous les volets des "Pirates des Caraïbes", car elle est omniprésente. Dans cette franchise, elle est un acteur principal au même titre que Johnny Depp. Et personnellement, c'est un changement que j'ai ressenti et que je déplore. Car même si la musique est bien, il manque la puissance, la force et le rythme des compositions de Hans Zimmer. 
 
Que reste-t-il au final ? Pour mon plus grand plaisir, un Hector Barbossa dans toute sa splendeur, un Gibbs que j’affectionne toujours autant, le retour du Black Pearl, et les sempiternelles pitreries de Jack Sparrow qui nous font rire, un personnage qui revient en force dans cet opus après s’être quelque peu empâté et ramolli dans le film précédent. J’ai adoré la scène où les pirates volent la banque – oui, la banque, tout le bâtiment ! C’était grandiose.
 
Je pensais qu’avec ce cinquième film la boucle était bouclée. Mais à voir la scène post-générique, ce n’est visiblement pas encore le cas, celle-ci laissant à supposer qu’il y aura une suite. Celle de trop ?
 
En conclusion, ce film est divertissant et présente de bonnes idées, mais à cause des réserves que j'ai énumérées ci-dessus, c’est peut-être aussi pour moi jusqu’à présent le moins bon de la franchise.


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par Frédéric VASSEUR le 16/10/2017 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

FredV
Un film que j'ai trouvé sympathique, mais sans plus. Et surtout pas prenant. Il y a quelques bonnes idées, mais elles sont un peu noyées dans l'ensemble. Au final, je me suis ennuyé mais j'en garde un souvenir pas désagréable.

2.Posté par Sylvain BOISSINOT le 29/10/2017 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sylvain
Merci pour ton avis. Je n'ai pas eu l'occasion d'aller le voir encore. Il est sur ma to do list ;-)

Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com