Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+
Rss

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Mary Céleste




Article rédigé par le 01/11/2011
Lu 984 fois



Peinture du Mary Céleste (auteur : inconnu)
Peinture du Mary Céleste (auteur : inconnu)
Parmi les nombreux mystères liés à la mer, celui de ce bateau, retrouvé au large des Açores, n'a toujours pas été résolu.

Plantons tout d'abord le décor :

En 1861, les chantiers navals de Joshua Dewis, situés en Nouvelle-Ecosse, construisent le premier d'une série de bricks-goélettes, auquel on donne le nom d'Amazon. Les débuts du bateau furent marqués par des drames : Robert McLellan, son premier capitaine et fils du propriétaire, meurt d'une pneumonie; après avoir heurté un autre navire, l'Amazon est ramenée au port, où un incendie éclate à bord, etc.

Après avoir été vendue, l'Amazon poursuit ensuite une existence bien plus tranquille. Au cours des années qui suivent, plus rien de grave ne se produit alors que le bateau canadien parcoure les mers entre le Canada, les Caraïbes et l'Amérique Latine.

Mais en 1867, une violente tempête fait s'échouer le navire.

Récupéré et réparé, il est racheté, en 1868, par un New-Yorkais du nom de Richard Haines, et bat désormais pavillon américain sous le nom de Mary Céleste. Les nouveaux propriétaires sont au nombre de 4 : outre Haines, l'un d'entre eux est le nouveau capitaine, Benjamin Briggs. Leur intention est de lui faire traverser l'Atlantique pour commercer avec les ports de l'Adriatique.

Le 5 novembre 1872, le Mary Céleste prend la mer avec une cargaison de 1.700 fûts de méthanol, alcool (imbuvable à l'état pur) qui servira renforcer du vin en Italie. Sa destination est Gênes. En plus du capitaine et de ses 7 hommes d'équipage, le bateau compte 2 passagères : Sarah et Sophie Briggs, respectivement épouse et fille (âgée de 2 ans) du capitaine. Avant le départ, Briggs et sa femme ont dîné avec David Morehouse et son épouse. Les 2 hommes sont de vieux amis qui ont servi ensemble sur le même bateau durant leur jeunesse. Morehouse est d'ailleurs le capitaine d'un autre navire, le Dei Gratia, qui prendra la même route vers l'Europe que le Mary Céleste, mais une semaine plus tard.

Un petit mois plus tard, le 4 ou 5 décembre 1872 (à l'époque, les fuseaux horaires n'existaient pas encore et il était difficile d'établir certaines dates en pleine mer), le Dei Gratia repère un navire alors qu'ils sont à un peu moins de 1.000km des côtes portugaises. En s'approchant, ils reconnaissent la Mary Céleste. Vu qu'elle était partie une semaine avant eux, Morehouse s'inquiète de trouver le bateau de Briggs à cet endroit : ils n'auraient jamais pu le rattraper! Montant à bord, des hommes du Dei Gratia ne trouvent personne à bord. Le navire a pris un mètre d'eau dans ses calles, pas suffisant pour qu'il puisse couler. Deux des 3 pompes, servant évacuer l'eau, ont été démontées. La barre est bloquée pour mettre le cap vers le Détroit de Gibraltar. Plusieurs instruments de mesures (dont le sextant), ont disparu ainsi qu'une partie de l'eau potable. La boussole est cassée. A l'arrière du navire, une corde est solidement attachée, mais l'extrémité trempe dans l'eau et est fortement effilochée. Pas de trace du canot de sauvetage. Les affaires personnelles et la cargaison sont toujours en place. Dans le journal de bord, aucune mention d'un quelconque problème; ils étaient toujours à bord au moment de passer les Açores, vers le 24 novembre.

Sans autre information, l'adjoint de Morehouse et quelques hommes ramènent la Mary Céleste, en compagnie du Dei Gratia (battant pavillon britannique) à Gibraltar. Une enquête tente de déterminer les circonstances, mais on ne parviendra jamais à résoudre ce mystère. L'imagination de certains tentera de le faire par des scénarios de toute sorte, des plus réalistes aux élucubrations les plus extrêmes. Arthur Conan Doyle, par une des ses oeuvres (où il tente de résoudre l'affaire, mais au prix de pas mal de fiction), influencera largement les fausses théories. Ainsi, certains iront jusqu'à affirmer que le repas était servi et encore chaud !

Qu'a-t-il bien pu se passer ?

Voici quelques scénarios avancés (accrochez-vous dans certains cas!) :

  • Une tempête, un tsunami ou une vague scélérate a balayé le navire de son équipage, envoyant tout le monde à l'eau vers une mort certaine. Mais pour cela, il aurait fallu que tout le monde, y compris la petite Sophie (2 ans!) se trouve sur le pont au même moment. De plus, la période avait été fort calme et le Dei Gratia n'a subi aucune tempête alors qu'il se trouvait dans la même zone.
  • Acte de Piraterie : difficile à croire, car rien n'a été volé à bord. Des pirates n'auraient pas laissé le bateau si bien en ordre. De plus, la marine britannique avait déjà dissuadé la plupart des pirates de s'aventurer dans la région
  • Un monstre marin est monté à bord et a réglé leur compte aux 10 victimes. Après quelques bouteilles de rhum, je suis certainement capable de voir un monstre marin également sur le quai de la gare ! Sérieusement, vous y croyez, vous ?
  • Le triangle des Bermudes : à oublier, car la Mary Céleste n'y est pas passée!
  • Le Dei Gratia a attaqué et tué l'équipage avant de camoufler leurs crimes : difficile, car Morehouse était un ami de Briggs et on ne trouva aucune trace de violence à bord.
  • Fraude à l'assurance: dans ce cas, Briggs et les autres ont dû changer d'identité et on aurait pu retrouver leur trace. Mais surtout, le bateau et sa cargaison étaient mal assurés. Une fraude, c'était prendre un grand risque pour un bien faible somme d'argent.
  • Trombe marine : une version maritime de la tornade, on en observe de temps à autre. Elle expliquerait la quantité d'eau à bord. Le capitaine a peut-être cru qu'ils allaient couler et tous se sont précipités dans la chaloupe. Mais pourquoi avoir pris de l'eau et pas de nourriture dans ce cas?
  • Ivresse criminelle: des matelots, ayant abusé de l'alcool, auraient perdu l'esprit, tué tout le monde avant de tenter de s'enfuir à bord de la chaloupe. Peu de chance que Briggs eût toléré la moindre consommation d'alcool, vu ses convictions religieuses (protestant pratiquant)
  • Une île serait sortie des mers en raison d'activités volcaniques; alors que tous étaient descendus pour la découvrir, l'île aurait replongé dans la mer, noyant tout le monde. (Je suppose que l'île en question, c'était l'Atlantide?)
  • Enfin, la théorie la plus plausible : une explosion. En effet, en déchargeant les fûts, on constata que 9 d'entre eux étaient vides! Le bois plus poreux de ceux-ci aurait pu laisser l'alcool s'échapper dans l'air. La moindre étincelle dû aux chocs entre les cerclages des fûts auraient pu faire exploser cet alcool à l'état gazeux, déjà inflammable à 13°C, dans un "souffle" violent mais insuffisant pour laisser la moindre brûlure et encore moins provoquer un incendie. Par contre, elle aura fait paniquer les personnes à bord : craignant que d'autres explosions suivent, ils se seraient précipités dans la chaloupe pour rester à l'écart, attachée à la Mary Céleste par la corde; cette dernière se serait rompue, empêchant quiconque de remonter à bord et les condamnant à mourir en pleine mer.

En conclusion

La Mary Céleste n'est finalement, sans doute, qu'un cas parmi d'autres, simplement plus mystérieux en raison des circonstances qui l'entourent.

On ne pourra hélas jamais connaître le fin mot de l'histoire. Après ces événements, le bateau passa entre les mains de nombreux propriétaires, dont le dernier tenta, sans succès, une escroquerie à l'assurance en le faisant échouer sur des récifs au large de Haïti avant d'y mettre le feu, endommageant le navire (que les années finirent par faire tomber au fond de l'eau) et détruisant tout élément que les techniques modernes auraient pu analyser pour découvrir la vérité.


Source

Wikipédia


Thierry B.
A bord du Galion, je remplis les fonctions de Docteur – pas celles de médecin. Non, moi, j’explore,... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! *** Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au règlement. ***







cookieassistant.com