Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Les Sphères de Cristal



Article rédigé par le 28/10/2011
Lu 214 fois


TAGS : David Brin


Les Sphères de Cristal
Auteur de romans ambitieux, David Brin "brille encore davantage dans ses nouvelles" souligne Gregory Benford dans sa préface en ajoutant : "Les histoires de ce recueil décrivent toute la gamme des genres, de l'humour à la spéculation en passant par le suspense". On ne sera donc pas étonné d'y trouver des rencontres du troisième type (Les Sphères de cristal et Les Dipneustes), des réalités virtuelles (La Pierre de pondération) ou une uchronie angoissante (Thor contre Captain America)... Choisies par David Brin pour les lecteurs francophones, les neufs nouvelles (sans oublier l'essai Que dire à un ovni, d'où l'humour n'est pas absent) qui composent Les Sphères de cristal offrent une véritable "leçon de science-fiction" mais... Chhuut !

Fiche de lecture

Recueil de nouvelles, toutes assez étranges et étonnantes. Ce que l'on attend d'une bonne nouvelle, quoi. Comme le dit Grégory Benford dans la préface, il faut les savourer une par une. C'est un peu difficile de parler de nouvelles sans trop les déflorer, mais voici une présentation qui n'en dit pas trop long (j'espère):
 
  • Les sphères de cristal (The crystal spheres, in Analog, 1984)
Les humains sont finalement partis du système solaire, seulement pour se rendre compte que l'univers a un sens de l'humour particulièrement cruel. A moins que...
 
  • Chhuut... (Sshhh... in Amazing, 1989)
Peut-être plus de la psychologie que de la science fiction. Les humains ont accepté de sacrifier leur Talent pour ne pas heurter la sensibilité des bons et puissants extraterrestres qui sont venus nous aider. Mais ce n'était pas un grand sacrifice.
 
  • Ces yeux-là (Those Eyes, in Alien Pregnant, 1994)
Que sont devenus les extra-terrestres d'antan ? Et surtout, pourquoi ne viennent-ils pas nous dire bonjour au lieu de faire des ronds dans les champs ? D'ailleurs, existent-ils vraiment ?
 
  • Que dire à un ovni (essai) (What to say to an UFO, in Otherness, 1994)
Ce n'est pas une nouvelle, mais un petit essai en lien avec la nouvelle précédente. Ouille, les ET vont prendre cher s'ils rencontrent David Brin... mais il leur offrira quand même un verre (de Peket ?) après.
 
  • Thor contre Captain America (Thor meets Captain America, in The magazine of fantasy & science fiction, 1986)
Petite uchronie. Et si Hitler avait gagné la guerre... ou plutôt, comme le pose Brin, quelle est la seule façon, aussi improbable que possible, dont il aurait pu gagner ? L’aide des anciens dieux scandinaves, bien sûr.
 
  • Feu rouge (An ever-reddening glow, in Analog, 1996)
Petite nouvelle humoristique de hard-science. Les vaisseaux respecteront-ils plus la police de l'espace que les radars sur les routes ?
 
  • L'épidémie de générosité (The giving plague, in Interzone, 1988)
Une nouvelle assez vertigineuse sur les virus. Ceux-ci sont ils bons, ou mauvais, en fin de compte ? On en ressort plus si certain que ça.
 
  • Troisième et sixième sens (Senses three and six, in The river of time, 1986)
Une nouvelle relativement psychologique aussi. Un homme se cache sous une fausse identité, pour échapper à des extraterrestres qui veulent le faire taire. Mais est-ce vrai ou a-t-il rêvé tout ça ?
 
  • Les dipneustes (Lungfish, in The river of time, 1986)
Je me souvenais un peu de cette nouvelle, que j'avais déjà lue (River of Time, très bon recueil également). Il nous laisse un peu sur notre faim à la fin. De très anciennes sondes extraterrestres, cachées sur un astéroïde du système solaire, regardent un vaisseau terrien s'approcher, et comprendre petit à petit, ce qui se passe vraiment dans l'univers. Mais la connaissance vaut-elle mieux que l'ignorance ?
 
  • Les pierres de pondération (Stones of significance, in Analog, 2000)
Une nouvelle intéressante sur la nature de la réalité, bien qu'un peu étrange au début, et sans doute moins originale aujourd'hui qu'au moment de sa sortie. Mais pas mal tout de même. Les IA ont envahi le monde, et chaque humain est maintenant l'égal d'un dieu, assisté par de nombreuses d'entre elles. Mais le monde s'est bien complexifié, avec la lutte pour l'égalité des droits des animaux, des plantes, et bientôt des personnages de fiction ?




Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com