Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Les Enfants du Passé



Article rédigé par le 13/08/2017
Lu 1096 fois



Djaël Aldrin traine son exceptionnelle longévité comme une malédiction à travers toute la galaxie. Alors qu'il chine des pièces détachées, un acte compulsif vient bouleverser sa routine. Mais qu'est-ce qui lui a pris, pourquoi avoir acheté cet homme ?

Oshi est né esclave. Remettre en question sa condition lui est inconcevable. Lorsque son nouveau maître
l'exige, il doit pourtant s'y efforcer. Mais pourquoi est-ce si difficile ?

Qui est donc cet adolescent allongé sur la table d'un légiste de Nouvelle-France ? Son ADN le désigne comme étant Djaël Scott Aldrin, un pilote d'arche d'exode, né sur Terre, vingt-deux siècles plus tôt, ce qui est bien sûr impossible.

Et si ces trois énigmes n'en formaient qu'une ?


Les Enfants du Passé

Fiche de lecture

Je ne connais pas du tout Luce Basseterre, l’auteure de cet ouvrage. Et donc je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre pour cette lecture. C’est en fait le quatrième de couverture qui a attiré mon attention, car je le trouve intrigant.
 
On est ici indéniablement dans du « space opera », un genre de la Science-fiction que j’affectionne tout particulièrement. Je suis donc dans mon élément avec un cadre (décors, Histoire, contexte géopolitique, etc.) qui est solidement posé. C’est un univers complexe et riche de diversité, pour mon plus grand plaisir.
 
J’aime bien les romans à tiroirs, et j’apprécie quand les récits secondaires prennent en importance pour finalement venir s’intégrer dans la trame principale. Et c’est le cas ici, bien que l’agent liant soit long à venir. On a au premier plan l’histoire du capitaine Djaël Aldrin et de l’esclave affranchi Oshi à bord de l’Ombre, entre-coupée par des énigmes sordides se déroulant à divers endroits. L’intrigue autour de ces enfants clonés est prenante et fait froid dans le dos. Le tout finira par se recouper pour ne former plus qu’une seule trame et aboutir une conclusion.
 
Ce que j’ai bien apprécié ? Les personnages principaux dont le caractère et la psychologie sont bien travaillés. Moi j’aime bien ces séances d’introspection, car cela permet de bien cerner les protagonistes et de mieux comprendre leurs actions/réactions. Cela ne les rend que plus sympathiques et attachants. J’adore Djaël et Oshi, quel beau couple ! Et pour la petite anecdote : en ce qui me concerne, le « Brokeback Mountain » à bord d’un vaisseau spatial, c’est une première, donc une surprise, et pour cela, je mets un très bon point. Je me suis également délectée des touches d’humour qui ponctuent régulièrement le récit. On doit la majorité de celles-ci à Tahé, l’Intelligence Artificielle du vaisseau. D’autres passages du récit m’ont émus et pris aux tripes. Bref, des moments forts au programme.
 
Au niveau du style et de l’écriture, je dirais que ce récit présente des défauts qui ont du charme. Si la narration est dynamique et impeccable, le texte, lui, contient encore trop de coquilles, dont certaines font franchement mal aux yeux. Une relecture par un pro ne serait pas du luxe. De même, certains passages truffés de dialogues pourraient être un peu épurés, de sorte à supprimer les répliques superflues et à clarifier qui dit quoi. Pour ma part, je me suis perdue plus d’une fois au milieu de ces dialogues. A quelque part, ce texte me fait l’effet de la chenille qui ne demande qu’à devenir papillon. Il ne manque vraiment pas grand-chose pour cela.
 
Une chose qui m’a interpellée durant ma lecture : l’auteure fait très souvent référence à des événements du passé, qui créent aussi une forte connivence entre les ex-pilotes des arches. Du coup je me suis demandé s’il existait un roman avant celui-ci. En me renseignant, j’ai vu que ce n’était pas le cas. Comme on peut s’en rendre compte, Luce Basseterre a vraiment beaucoup réfléchi à l’élaboration de son scénario et celui-ci repose en grande partie sur des faits qui se sont déroulés dans un passé pour lequel elle a des dizaines d’idées et de références en tête. De ce fait, je dirais que ce roman appelle – pour ma part et pour satisfaire ma curiosité – à une préquelle.
 
En conclusion, « Les Enfants du Passé » est un ouvrage qui n’est pas exempt de petits défauts, mais qui offre un très bon moment de lecture. Dépaysement garanti ! Une jolie découverte donc, qui me donne envie de plonger dans un autre roman de SF de Luce Basseterre : « La Débusqueuse de Mondes ».


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par Luce le 13/08/2017 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour et merci pour ce super retour de lecture, contente que vous ayez aimé

rapport aux coquilles, nous avons eu un souci de version sur le premier tirage et la première sortie e-book, mais cela a été corrigé et en principe, il ne devrait plus y avoir d'exemplaire coquillé en circulation

2.Posté par Koyolite TSEILA le 13/08/2017 15:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Bonjour Luce, je vous en prie. J'ai acheté ce printemps (en février 2017) mon édition papier aux éditions Voy'el, et après vérifications, il s'agit bien de la version corrigée, dans laquelle subsistent encore des coquilles. Mais cela n'entache pas le plaisir de lecture. Cordialement, KT.

3.Posté par Sylvain BOISSINOT le 14/08/2017 09:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sylvain
Merci pour la critique Captain. C'est un ouvrage que j'avais vu passé et que je ne me suis pas procuré (j'achète plus de livre que j'arrive à en lire comme tu le sais ;-)) Ton article m'incite vraiment à me le procurer. La prochaine fois que je vais en librairie, je me le procure :-D

Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com