Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Les Cosmonautes du Futur

1. Les Cosmonautes du Futur | 2. Le Retour | 3. La Résurection



Article rédigé par le 02/01/2012
Lu 451 fois




Tome 1

Les Cosmonautes du Futur
Martina est persuadée que la terre est peuplée de robots. Gildas, lui, est convaincu qu’elle est envahie par les aliens. Le hasard, ou le destin peut-être, va amener les deux enfants à se rencontrer dans la cour de récré et les pousser à démontrer leurs assertions.

Seuls contre tous ils devront donc faire preuve de discrétion autant que de détermination afin de déjouer l’alienation - ou la robotique machination, c’est selon - et découvrir que la réalité peut dépasser leurs frictions s’ils veulent un jour pouvoir devenir des cosmonautes du futur dignes de ce nom.

Et la tâche est loin d’être simple car, si pour ces observateurs avertis les envahisseurs sont aisément reconnaissables (les robots sont programmés pour agir comme des humains et les aliens communiquent par téléphone portable), la plupart semblent toutefois tout ignorer de leur propre condition, à commencer par leurs parents eux-mêmes qui tentent de les ramener à la raison.

C’est par le biais de Trondheim que j’ai découvert Larcenet. Pour réaliser cette série le premier envoyait le scénario chaque matin par fax au second qui en faisait une planche dans la journée. Le résultat est là, brillant, vif, surprenant, et emprunt de cet humour féroce et désabusé mais aussi de cette sensibilité qui les caractérisent, comme dans ces scènes où nos héros se livrent à l’invention d’un langage codé – le bifteck - fort en quiproquos, ces autres où on les voit perdre pied, ou dans d’autres encore où, malgré la mission qu’ils se sont donnés, ils reviennent très sérieusement à des préoccupations très enfantines. En somme un premier tome très réussi, à l’égal du reste de la série.

Tome 2

Les Cosmonautes du Futur
Martina et Gildas ne peuvent plus reculer. Ils ont voulu la vérité, ils l’ont et doivent désormais faire avec, que ça leur plaise ou non. En cela ce monde-ci n’est pas très différent du précédent…et menacé à son tour, cette fois par les Meskimeks qui veulent l’annihiler et dévorer ses habitants.

Avertis par les Mawissiens, extra-terrestres pacifistes et résignés, Martina et Gildas n’ont que le temps de fuir devant l’impressionnante armada ennemie, embarquant au passage quelques proches, dont le professeur Vatter, chargé du cours d’«extermination d’Aliens qui puent».

Après une course poursuite déjantée ils sont capturés par les envahisseurs. Survivront-ils ? Vaincront-ils les Meskimeks ? Et surtout que cachent les Mawissiens derrière leur apparente bonhomie ? Une chose est sûre : dans ce monde où tout est sous contrôle mais permis dans le même temps - et qui en ce sens prolonge celui de leur enfance désormais perdue - nos héros ne reculeront devant rien pour accomplir, avec toute la présence d’esprit et l’insolence qui les caractérisent, cette nouvelle mission.

Tome 3

Les Cosmonautes du Futur
Voilà des mois que nos héros naviguent vainement dans l’espace à la recherche d’un monde habitable quand, soudainement, ils repèrent une base apparemment peuplée de leurs congénères.

Débarquant sur une planète qui a reproduit tout ce qui composait le mauvais goût de leur époque - et de la nôtre par la même occasion – ils ne tardent pas à découvrir qu’il s’agit en vérité d’un musée vivant érigé à leur mémoire et en leur honneur.

Le clonage y étant interdit ils doivent dissimuler leur identité mais sont démasqués (ou plutôt ne le sont pas puisque ce sont les seuls à ne pas avoir à porter de masque des héros, étant eux-même les dits héros) ! Fuyant les idolâtres ils sont recueillis par le chef des contestataires, ce qui évidemment ne fait pas leur affaire : celui-ci les hait et ne le cache pas. Une fois de plus nos héros vont devoir combler leur peu d’habileté à donner le change par un sens de l’improvisation, une audace et un humour à l’épreuve des balles, des lasers, et des destructions planétaires afin de réparer le futur que leurs exploits ont engendré.

Il m’a fallu des années pour apprécier ce dernier opus de la série à sa juste valeur. Cela peut s’expliquer par le fait qu’il soit sorti près de trois ans après le second, par l’unité des deux premiers, par l’aspect décousu de l’intrigue au premier abord et qui s’explique par sa densité. Et puis j’étais peut-être trop attaché à l’image que je m’étais faite des personnages pour accepter de les voir changer. Mais Martina et Gildas ont grandi, c’est indéniable et c’était nécessaire. C’est à peine s’ils rentrent encore dans leurs vêtements, quant au dessin il est également plus marqué, moins tendre avec les personnages. Sans parler de l’époque qui, tout en les sacralisant ne songe qu’à les détruire ou à les cloner à l’infini comme on serait tenté de le faire.


Et c’est peut-être ça le fin mot de l’histoire : accepter de laisser partir ces deux enfants que nous avons vu évoluer, comme si cette résurrection passait par un sacrifice nécessaire, celui de l’enfance qu’ils laissent derrière eux pour pouvoir devenir ensemble ce qu’ils se destinent à être tous les deux.

Une bien belle aventure que Trondheim et Larcenet nous ont offert avec cette toute première collaboration que constitue la trilogie des Cosmonautes du futur.

Source





Commentaires

1.Posté par Fred Vasseur le 07/01/2013 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Facebook
Une excellente série, dont j'ai trouvé la fin très frustrante.

Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com