Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+
Rss

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Les Contes de Terremer




Article rédigé par le 05/05/2012
Lu 1601 fois




Les Contes de Terremer
On raconte que jadis, les hommes et les dragons cohabitaient en paix. Mais l'irrépressible besoin de dominer des hommes brisa cette harmonie. Ils s'emparèrent de l'eau et de la terre, tandis que les dragons prirent l'air et le feu. Aujourd'hui, des signes semblent annoncer que, en plus d'être brisé, cette équilibre semble... perturbé. L'histoire se déroule à Terremer. Dans ce monde imaginaire, nous pouvons suivre l'histoire du prince Arren, un adolescent en quête d'identité, alors qu'il fuit son château et erre dans la campagne. Il rencontrera l'Épervier, la jeune Therru, Tenar la fermière, mais aussi un redoutable sorcier du nom d'Aranéide.

Critique du dessin animé

Ce film d’animation est librement inspiré de l’œuvre d’Ursula Le Guin, mais aux dire, il n’en est pas une fidèle adaptation. Je pense que la lecture de Terremer pourrait aider à encore mieux appréhender le contexte et les personnages de ce conte.

Dès les premières minutes, le suspens est intense et je plonge dans l’histoire pour ne plus décrocher. En effet, le rythme est soutenu, il n’y a pas de repos pour Arren et ses amis. Le dessin est beau et soigné, les paysages sont superbes, notamment les landes qui s’étendent à perte de vue, et le panorama plongeant sur la ville. On dirait des fresques !

Les personnages principaux sont bien travaillés. Le jeune Arren est un bon garçon, pourtant, il est habité par un côté obscur qui le pousse à commettre des actes odieux qu’il ne contrôle pas. Therru est une jeune fille que les horreurs et souffrances de son passé ont marquées à jamais. Epervier est un magicien, drapé d’un voile de mystère, qui a pris Arren sous sa protection. Il va tenter de lui redonner goût à la vie. Quant à l’antagoniste de cette histoire, Aranéide, un puissant sorcier, il est magnifique. Bien qu’il puisse se montrer extrêmement brutal, il sait aussi être fin et subtil, envoûtant même. Il séduit et attire dans sa toile tous ceux qu’il désire. Arren n’y échappera pas, d’ailleurs.

Par moment, on sent que cette œuvre est inspirée du Seigneur des Anneaux. Je trouve qu’Epervier et Aranéide présentent des similitudes avec Gandalf et Saroumane, tant dans leur comportement que dans leurs agissements. On retrouve également l’un des thèmes chers à Leiji Matumoto (le papa d’Albator) : l’immortalité, bien que liée ici à la magie (et non à la bio-mécanisation). Le message véhiculé tout au long de ce conte est à la fois une question et une affirmation : Pourquoi vouloir devenir immortel ? Etre immortel signifie ne pas vouloir mourir. Et ne pas accepter de mourir, c’est refuser de vivre… Alors pourquoi être immortel si l’on rejette la vie ?

Bien que cette œuvre soit un dessin animé, il ne faut pas s’y tromper : elle ne convient pas aux petits enfants. D’abord, elle est totalement dépourvue d’humour. Et ensuite, elle est sombre. Certaines scènes sont dures, parfois même violentes de par ce qu’elles expriment et montrent. Je pense notamment au combat entre les dragons, aux enfants réduits à l’esclavage, à la misère et aux miséreux de ce monde… ou encore à la lutte finale qui oppose Arren à Aranéide (un peu trop long à mon goût).

En conclusion, en ce qui me concerne j’ai été charmée par cette ambiance que trop réaliste, teintée mélancolie. C’est un bon film, d’une grande intensité. Il s’y dégage beaucoup d’émotion.


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par Le Gué ARNAUD le 21/12/2011 23:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai tout récemment vu le dessin animé. Personnellement si effectivement rien à redire sur la technique, j'ai trouvé l'ensemble beaucoup trop manichéen. Le méchant sorcier maléfique qui veut l'immortalité a forcément tort, torture ou tue ses serviteurs sans remords etc... Cela fait très caricatural.

De plus j'ai trouvé la question centrale de l'oeuvre pas du tout approfondi, en utilisant un sophisme grossier. Je te cite Koyolite:
"Pourquoi vouloir devenir immortel ? Etre immortel signifie ne pas vouloir mourir. Et ne pas accepter de mourir, c’est refuser de vivre… Alors pourquoi être immortel si l’on rejette la vie ?"

En fait toute l'argumentation s'appuie sur " Et ne pas accepter de mourir, c’est refuser de vivre…", répété en boucle ad nauseum. Cela est posé comme un postulat forcément vrai, sauf que cela reste fortement à démontrer. Ce n'est pas parce que l'on cherche à améliorer nos conditions de vie que l'on rejette la vie. Sinon cela signifierais que tout progrès est un rejet de la vie. Le raisonnement ne tient pas debout.

Donc finalement plutôt déçu. C'est correct, surtout grâce à la partie graphique, mais l'histoire est trop creuse. Quand on voit le niveau de détail de ce monde, on comprend mieux qu'Ursula le Guin ne fut pas satisfait du dessin animé.

2.Posté par KOYOLITE TSEILA le 22/12/2011 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Je suis assez d'accord avec toi sur le principe suivant : " Ce n'est pas parce que l'on cherche à améliorer nos conditions de vie que l'on rejette la vie." Par contre, je trouve qu'il y a une forte nuance entre "chercher à améliorer nos conditions de vie" et "chercher l'immortalité à tout prix". L'on peut vouloir souhaiter vivre plus longtemps et dans de bonnes conditions, sans vouloir forcément devenir immortel. Or dans le présent film, il n'est pas question d'améliorer une condition de vie. Ici il est clairement question d'une quête acharnée pour l'immortalité.

Maintenant, en effet, le thème de l'oeuvre à savoir "Pourquoi vouloir devenir immortel ? Etre immortel signifie ne pas vouloir mourir. Et ne pas accepter de mourir, c’est refuser de vivre…" me semble fortement tiré par les cheveux, ou plutôt, un peu trop radical, ou encore, résumé de manière trop simpliste.

Une chose qui me gonfle un peu : Pourquoi est-ce que dans l'animation japonaise, tous ceux qui veulent accéder à l'immortalité sont-ils forcément méchants ?! A croire qu'immortalité rime avec méchanceté, C'est bête.

J'ignore comment le sujet a été traité dans les livres d'Ursula Le Guin, mais certainement mieux qu'ici. Il faut dire que cela relève du défi que de vouloir condenser dans un film toute une oeuvre. Et puis, il faut aussi rappeler que ce film n'est pas une fidèle transcription du travail d'Ursula Le Guin. C'est plutôt un film librement inspiré de son oeuvre. Si je m'intéressais un peu plus à la Fantasy, je me lancerais sans doute dans cette lecture

3.Posté par Le Gué ARNAUD le 22/12/2011 20:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a effectivement une question de moyen qui peut être soulevée... Mais elle n'est pas soulevée dans l'animé. On ne connaît pas les moyens ni le prix qu'était prêt à payer Aranéide. Donc ce n'est même pas critiqué réellement, c'est bien la simple volonté d'immortalité qu'il l'est. Et une quête acharnée d'immortalité, pourquoi pas? Du moment que cela n'implique pas forcément de faire un massacre?

Globalement d'accord sur la caricature du méchant "immortel". Je pense que c'est en rapport avec un tabou. On a globalement le même. Tu retrouveras les mêmes interdits en occident. C'est défié la loi de la Nature, ou de Dieu, etc. Changé l'ordre établi en gros.

4.Posté par KOYOLITE TSEILA le 24/12/2011 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Est-ce que dans les livres on connaît les moyens et le prix qu'était prêt à payer Aranéide ? Est-ce mieux développé ? Sinon, concernant la caricature du méchant, tu as tout à fait raison. Qui change l'ordre établi se voit coller l'étiquette de "méchant". C'est dommage...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! *** Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au règlement. ***







cookieassistant.com