Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Le vingtième Siècle



Article rédigé par le 04/05/2013
Lu 321 fois




Edition G. Decaux, 1883
Edition G. Decaux, 1883
Génial anticipateur, auteur complémentaire à Jules Verne, Albert Robida se désole de voir ses visions ironiques et terribles prendre corps peu à peu. 

« J’abhorre la vie trépidante qu’on subit aujourd’hui ; j’en ai toujours eu la hantise. Et c’est dans une sorte d’intuition funeste que j’ai écrit, en 1882, le vingtième siècle. Je prévoyais et je craignais cette course forcenée des hommes, cette existence où tout est hâtif, pressant, subordonné à la rapidité. »

Biographie de l'auteur

Albert Robida (1848-1926) était est un dessinateur, lithographe, aquafortiste, caricaturiste, journaliste et romancier français.

Fils d'un menuisier, il étudie pour devenir notaire, mais dans l'ennui de telles études, il s'adonne à la caricature. En 1866, il dessine au « Journal amusant » puis dans diverses revues. En 1879, il imagine un personnage élevé par des singes, Farandoul. En 1880, avec l'éditeur George Decaux, il fonde sa propre revue, « La Caricature », qu'il dirige pendant douze ans et dans laquelle Caran d'Ache, Louis Morin, Ferdinand Bac, Job, Maurice Radiguet (le père de Raymond Radiguet) font leurs débuts. Il illustre des guides touristiques, des ouvrages de vulgarisation historique, des classiques littéraires. Sa renommée s'éclipse quelque temps après la Première Guerre mondiale.

Albert Robida a été redécouvert grâce à sa trilogie d'anticipation :

  • Le vingtième Siècle (1883)
  • La Guerre au vingtième Siècle (1887)
  • Le vingtième Siècle. La vie électrique (1890)

Ses ouvrages font de lui un autre Jules Verne, souvent plus audacieux. Contrairement à Jules Verne, il propose des inventions intégrées à la vie courante et non des créations de savants fous. Et chaque fois, il imagine les développements sociaux qui découlent de ses inventions, souvent avec justesse : promotion sociale des femmes (qu'il voit électrices/éligibles, portant le pantalon, fumant, médecins, notaires ou avocates), tourisme de masse, pollution.

En 1869, déjà, Robida fait une œuvre d'anticipation avec sa bande dessinée « La Guerre au vingtième siècle, campagne de Jujubie, » qui décrit la guerre moderne, à base de missiles robotisés et de gaz asphyxiants.

Il invente ainsi le téléphonoscope, un écran plat mural qui diffuse les dernières informations à toute heure du jour et de la nuit, les dernières pièces de théâtre, des cours et des téléconférences.

Outre ses qualités de visionnaire, son œuvre « L'Horloge des siècles », avec les changements de paradigmes qu'elle présente, annonçait déjà, selon certains de ses critiques, le Philip Kindred Dick du roman « À rebrousse-temps ».

Sources

  • Biographie : Wikipédia
  • Illustration "Le vingtième Siècle" (Edition G. Decaux, 1883) : scan collection privée


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com