Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Le Voyageur de l'Espace

Beyond the Time Barrier




Article rédigé par le 10/07/2016
Lu 570 fois




Le Major Bill Allison, de l‘US Air force, teste le X-80, un avion expérimental lors d’un vol suborbital. Le test se déroule sans aucun problème, mais Allison perd le contact radio avec le sol. A son retour, il est stupéfait de découvrir que l’endroit est désert. Pire : la base semble abandonnée depuis des années. Voyant une cité inconnue, il décide de s’y rendre, mais il est fait prisonnier en cours de route.

Allison est amené devant le « Suprême », c’est-à-dire le chef de la cité – nommée la Citadelle – qui lui apprend que celle-ci est quasiment tout ce qui reste de l’Humanité, désormais mourante.

Depuis qu’une « peste cosmique » s’est abattue sur Terre, les rares survivants (réfugiés au fond de la Citadelle) sont devenus sourds, muets et, surtout, stériles (ça fait beaucoup, non ?). Seule Trirene, la fille du Suprême, est encore capable d’enfanter. Hélas, il ne reste plus un seul homme fertile sur Terre. Enfin, pas tout à fait : Allison n’a pas été touché par la peste cosmique…

Rencontrant d’autres « scapes » (« (é)vadés ») comme lui (des voyageurs arrivés par erreur dans ce monde), Allison réalise qu’il a voyagé dans le temps à bord de son avion (on s’en était déjà douté !). L’année est 2024, soit plus de 60 ans dans son propre futur. Les autres « scapes », venus de 1973 et 1994, lui expliquent qu’un incident lors de tests nucléaires ont détruit la protection de l’atmosphère contre les rayons cosmiques, entraînant cette terrible « peste ».

Les « scapes » décident de s’évader et de quitter cette époque invivable. Mais l’ennui, c’est qu’ils veulent tous retourner à leur propre époque et que l’avion d'Allison ne pourra plus faire qu’un seul vol dans le temps…

Autour du film

Vous n’avez jamais entendu parler du « Voyageur de l’Espace » (Beyond the Time Barrier) ? Moi non plus !

Datant de 1960 (en pleine guerre froide, donc), et tourné au Texas en 10 jours à peine (!), le film fait partie des nombreuses productions SF à (très) petits budgets (125.000 dollars en l’occurrence) qui ont pullulé à toutes les époques et dont Robert Clarke, acteur principal et producteur, s’était fait une spécialité. Clarke avait aussi négocié avec l’armée américaine pour pouvoir tourner (sans frais !) sur deux sites militaires et utiliser les images d’un avion de chasse  faisant office du prototype X-80. Le fait que l'histoire met l'accent sur les dangers du nucléaire n'ont certainement pas laissé les militaires indifférents.

Dans le même esprit d’économie, le réalisateur (Edgar G. Ulmer) fit appel à son épouse pour finaliser le scénario… et pour jouer l’un des personnages principaux.

Cela n’a pas permis d’obtenir un chef-d’œuvre (on en est même fort loin !), ni un film qui restera dans les mémoires, mais, grâce à la débrouille et l’esprit de négociateur, l’équipe a tout de même fait des miracles.


Thierry B.
A bord du Galion, je remplis les fonctions de Docteur – pas celles de médecin. Non, moi, j’explore,... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! *** Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au règlement. ***





cookieassistant.com