Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Le Péril Bleu



Article rédigé par le 21/08/2013
Lu 130 fois




Le Péril Bleu
Des objets s'évanouissent dans les airs, des animaux s'envolent, des hommes sont happés par une force mystérieuse. Est-ce une forme de banditisme ? - nous voici dans un roman policier. Est-ce dû à l'intervention d'êtres maléfiques ? - nous passons au roman fantastique. Les extraterrestres sont-ils entrés en scène ? - nous pénétrons dans le domaine de la science-fiction. Ce roman monté comme un mécanisme d'horlogerie marie les trois genres, et d'autres encore, dans une atmosphère qui associe la fraîcheur de la Belle Epoque à un rythme et un suspense redoutables. Un chef-d'oeuvre de la littérature populaire.


Fiche de lecture

J'ai vraiment un goût pour la vieille SF, celle qui, comme les grands crus, semble se bonifier avec le temps. « Le Péril Bleu » est, pour mon plus grand plaisir, d'un excellent tonneau.

L'histoire se déroule dans la France de 1910, encore marquée par les grandes expositions et pas encore meurtrie par la Grande Guerre. Elle met en scène une famille élargie. Elle narre un mystère dans le département de l'Ain, avec des disparitions et d'étranges phénomènes atmosphériques.

J'aime beaucoup le style de l'auteur. C'est presque l'équivalent d'une épure naturaliste fin XIXème. Clair, net, précis, et les dialogues sont délicieusement surannés. De plus, il introduit bien l'intrigue, il a un certain talent pour installer le suspense, mais il raconte également à merveille. Je ne connaissais pas Maurice Renard, mais je suis heureux de l'avoir lu.

Évidemment, il y a des inepties scientifiques, mais elles sont pardonnables au vu de l'époque de rédaction (début XXe). Sans compter qu'il y a là un beau sens du merveilleux et du progrès.


Maestro *
A bord du Galion, j'occupe la fonction de naturaliste. J'observe, j'analyse et quand mes petits... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com