Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+
Rss

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Le Magicien d'Oz (1939)




Article rédigé par le 11/01/2017
Lu 393 fois




Dorothy vit à la ferme de son oncle et de sa tante, dans la Kansas. Elle est tracassée par une vieille voisine revêche qui se plaint de son chien, Toto, et veut le mettre à la fourrière. Un jour, prétendant avoir été attaquée, elle obtient du juge que Toto soit emmené. Mais le petit chien s'échappe et quand Dorothy le trouve elle décide de s'enfuir avec lui.
 
Mais une tornade, phénomène fréquent dans cette région, s'annonce. Dorothy rentre à la ferme mais l'abri est fermé de l'intérieur. Elle se réfugie dans la maison et celle-ci est emportée dans les airs.
 
Dorothy se retrouve alors loin, au pays d'Oz. Elle y fait la connaissance des sympathiques Munchkins, mais aussi de la Sorcière de l'Ouest. Glinda, la gentille Sorcière du Nord, lui conseille de suivre la route de briques jaunes pour aller à la Cité d'Emeraude. Là, elle trouvera le Magicien d'Oz qui pourra la renvoyer chez elle.

Le chemin vers la Cité d'Emeraude est long et semé d'embûches. Dorothy devra y faire face. Et au long de son périple, elle se liera d'amitié avec de curieux personnages : un épouvantail sans cervelle, un homme de fer-blanc sans coeur et un lion sans courage.
 
Tous les quatre, accompagnés de Toto, se rendent à la Cité d'Emeraude afin que le Magicien d'Oz exauce leurs voeux. Mais ce personnage est-il bien ce qu'il prétend être ?

Présentation et critique du film

C'est un soir en famille, et un peu par hasard, que je suis tombé sur ce film dans le catalogue d'un distributeur bien connu. Intrigués, nous nous sommes lancés dans l'aventure et nous ne l'avons pas regretté.

Ce film charmant est typique des productions de l'époque : musique, merveilleux, candeurs... C'est le cocktail habituel qui plaisait à mes grands-parents. Ce film a la saveur d'une époque qui n'était pas encore désenchantée et où une héroïne pouvait émouvoir par sa simplicité et sa naïveté.

Evidemment, pour rentrer dedans il faut pouvoir se défaire de certaines attentes. Les personnages si charmants sont simplistes. Les effets spéciaux sont basiques (même si je ne les ai pas trouvés si mauvais). Le scénario n'échappe pas à un certain manichéisme : bons contre méchants avec un happy end inévitable. Vu le grand nombre de chansons, une VOSTFR  est préférable, mais cela gênera ceux qui maîtrisent mal la langue de Shakespeare, à fortiori les plus jeunes.

Malgré tout, cet excellent film arrive à vous transporter au pays d'Oz. On se laisse séduire par les décors en carton-pâte, par les chansons désuètes, par la candeur de Dorothy... Nous avons passé un bon petit moment en famille et je recommande ce film.


Maestro *
A bord du Galion, j'occupe la fonction de naturaliste. J'observe, j'analyse et quand mes petits... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par Koyolite TSEILA le 11/01/2017 20:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Je confirme : c'est un très joli film qui nous emmène dans une contrée imaginaire et qui, le temps de sa durée, nous apporte un beau moment d'évasion. A voir absolument !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! *** Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au règlement. ***







cookieassistant.com