Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Le Highlander - (1) Captive du Highlander



Article rédigé par le 30/10/2014
Lu 338 fois




Le Highlander - (1) Captive du Highlander
Lady Amelia Templeton préférerait mourir que de céder à son ennemi juré, Duncan MacLean, le guerrier le plus féroce de son clan. Alors qu’il s’apprête à tuer le fiancé d’Amelia, le Highlander tombe sous le charme de cette ravissante créature et décide de l’enlever, saisissant l’occasion de se venger de celui qui a assassiné l’amour de sa vie. Mais la belle Amelia n’est pas une prisonnière comme les autres. Elle provoquera chez le Highlander un sentiment plus puissant que sa fureur guerrière.

Fiche de lecture

Avec l’achat de ma liseuse, il y avait quelques livres intégrés dans la bibliothèque. Je suis tombée par hasard sur celui-ci, car ayant été séduite par mon voyage en Ecosse, je m’intéresse au sujet. J’ai vu que cet ouvrage était classé dans le genre « romance », l’occasion donc pour moi de lire autre chose que de la SF.
 
La première partie du livre se résume à un jeu du chat et de la souris entre les deux protagonistes : « Je t’aurai. Tu ne m’auras pas ». Derrière ce balai mi-bestial, mi-érotique, il y a deux personnages qui se dessinent. Si l’Anglaise ne présente pas beaucoup d’intérêt, le Highlander, lui est nettement moins nunuche. Il est bien construit – dans tous les sens du terme… - et on devine un être torturé, traînant un lourd passé derrière lui. Plus on apprend à le connaître, et plus le personnage est intéressant.
 
Au cours du récit arrive soudain un événement inattendu, qui donne un nouveau tournant à cette « romance » - quoique je me demande si le mot est bien approprié, parce qu’il n’est pas question de romantisme, ni d’eau de rose... Bref, dès lors, il n’est plus seulement question de la relation compliquée entre l’Anglaise et le Highlander, mais c’est une véritable histoire sur fond de toile écossaise qui vient se mettre en place. Je constate avec plaisir que l’auteure s’est bien documentée sur le sujet, il suffit pour cela de jeter un coup d’œil aux annexes en fin d’ouvrage, qui lui ont servi d'inspiration pour l'écriture de son roman.
 
Dans l’ensemble, malgré un certain scepticisme au départ, j’ai finalement bien apprécié cette lecture, car elle ne se résume pas uniquement à une histoire d’amour impossible, mais présente aussi des personnages intéressants et une histoire qui me plaît au cœur de l'Ecosse sauvage. Le tout est bien cadencé grâce à un rythme soutenu et à des revirements de situations bienvenus. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant, et de ce fait, je lirai volontiers la suite, qui traitera d’une proche connaissance du Highlander…

Donc en conclusion, un roman divertissant, que je conseillerais tout de même plutôt aux dames qu'aux messieurs.


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com