Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

John J. Sheridan



Article rédigé par le 25/07/2013
Lu 1254 fois




John J. Sheridan
Après le départ du commandant Jeffrey Sinclair, c’est John J. Sheridan (incarné par Bruce Boxleitner) qui reprend le commandement de la station Babylon5, soit dès l’an 2259 dans cet univers (début de la saison 2). Son arrivée à bord de la station se fait juste avant la venue des Ombres…

Biographie

John J. Sheridan est né sur notre bonne vieille Terre en 2215, et il est le fils d’un diplomate de l’Alliance Terrienne. Il a été marié 3 fois, et il a eu un fils avec Delenn, sa troisième épouse.

Carrière avant Babylon5

En 2236, John Sheridan se lance dans une carrière militaire et entre à l’Académie des Forces terriennes, dont il ressort diplômé 3 ans plus tard. A cette même époque, il épouse sa première femme, Elizabeth Lochley, diplômée elle-aussi de l’Académie militaire. Mais le jeune couple divorce rapidement…

Chronologiquement parlant dans l’univers de Babylon5, la toute première apparition de John Sheridan a lieu dans « Au Commencement », un téléfilm qui raconte la genèse de l’histoire, en particulier la guerre Terre-Minbari. Au début de la guerre entre les Terriens et les Minbaris, le lieutenant Sheridan assiste le capitaine Sterns à bord du Lexington, croiseur de combat. Durant le conflit, malgré la perte de son officier supérieur, Sheridan parvient à détruire un croiseur minbari meurtrier (l’Etoile Noire). Cet acte est la seule réelle victoire notable des Humains durant la guerre.

En 2248, la paix est revenue. John Sheridan est promu « commandant des Forces terrestres » sur Io, satellite naturel de Jupiter. En 2251, il participe à la répression des émeutes sur Mars.

En 2253, Sheridan est promu commandant. En 2256, il commande le croiseur de combat l’Agamemnon. C’est malheureusement aussi au début de son entrée dans cette fonction qu’il perd sa seconde femme, Anna Sheridan (personnage interprété par l’actrice Melissa Gilbert - alias Laura Ingalls - qui fut aussi durant 18 ans la femme de Bruce Boxleitner). Anna, qui est une scientifique, meurt dans l’explosion de l’Icarus, un vaisseau d’exploration envoyé sur Z’ha’dum, une planète lointaine. Affligé par la perte de son épouse, John Sheridan va se noyer dans sa carrière professionnelle pour ne plus y penser.
John J. Sheridan

Commandement sur Babylon

C’est le président (terrien) Clark qui nomme en 2259 John J. Sheridan à la tête de la station spatiale Babylon5, en remplacement du commandant Jeffrey Sinclair. Durant ses fonctions, Sheridan démontre des capacités de stratège et tacticien hors-paires. Il noue également une relation particulière avec le mystérieux ambassadeur vorlon Kosh. Quant à sa relation avec l’ambassadeur minbari Delenn, elle aboutira à un mariage !

De 2259 à 2260, Sheridan tente de trouver discrètement les preuves que le président Santiago a été assassiné par son successeur, soit Clark lui-même ! Il essaie également de comprendre la menace que constituent les Ombres… C’est ainsi qu’il prend le commandement d’une armée secrète, l’Armée de Lumière (Army of Light), qui regroupe des officiers terriens de la station, ainsi que des Rangers luttant contre les Ombres.

De 2260 à 2261, Sheridan dirige la flotte de « La Ligue des Mondes non-alignés », un groupement qui s’oppose aux Ombres. Mais après une héroïque attaque contre leur capitale, située sur Z’ha’dum, le commandant de Babylon5 meurt… Cependant, il est « ranimé » par Lorien, de la race des Premiers (First Ones), dernier être de la plus vieille espèce de l’univers. Lorien accorde à Sheridan un sursis - autrement dit : un crédit de vie - de 20 ans. Après une profonde introspection sur cette planète, Sheridan regagne enfin Babylon5. Il lancera la lutte militaire contre le président Clark et ses alliés, puis parviendra à la victoire finale contre les Ombres lors de la bataille de Coriana VI.
John J. Sheridan

Président de l'Alliance interstellaire

Durant sa première année de mandat basé sur Babylon5, Sheridan, en tant que président de l’Alliance interstellaire (fondée par Delenn), s’est vu confronté à plusieurs crises. Il a aidé Mars à obtenir une indépendance digne. Il a également pris le parti de soutenir les télépathes humains dissidents menés par Byron contre le Corps Psi. De plus, il a eu affaire à la guerre contre les Centauris, dont le gouvernement était secrètement contrôlé par les anciens alliés des Ombres.

A la fin de l’année 2262, il rejoint le nouveau siège de l’Alliance interstellaire situé sur Minbar. Delenn, son épouse, alors enceinte de leur fils David, l’accompagne.

Au cours du reste de son mandat, jusque dans les années 2270, il aide la Terre à lutter contre le virus des Drakhs, et fait aussi revenir la République centaurie au sein de l’Alliance.
Son mandat en tant que président de l’AIS n’aura donc pas été de tout repos ! Après avoir quitté la présidence à la fin des années 2270, il remplace Delenn comme chef des Rangers.

Disparition

Comme évoqué précédemment, John J. Sheridan bénéficie d'un « crédit de vie » de 20 ans. En 2281, c’est-à-dire 20 ans après ses exploits sur Z’ha’dum, son sursis arrive à échéance... Sheridan quitte Minbar à bord d’un vaisseau individuel. Alors que la station Babylon5 est sur le point d’être mise hors service (elle sera détruite), John est vu à son bord. Puis par la suite, sa navette est retrouvée vide à Coriana VI, où Lorien est revenu pour l’emmener par-delà les limbes…

Personnalité

John J. Sheridan
On dit que le personnage de John Sheridan a été créé pour remplacer celui de Jeffrey Sinclair, ceci dans le but de dynamiser la série TV. Cette demande aurait donc permis à J. M. Straczynski (créateur de la série) de faire avancer son intrigue plus rapidement vers le conflit avec les Ombres.

Au début de la saison 2, je l’avoue, j’ai eu de la peine à me faire à l’idée qu’on évince Sinclair au profit de Sheridan. J’avais beaucoup d’affection pour le premier commandant de la station. Mais, il se trouve que Sheridan a très bien su trouver sa place, les deux personnages étant bien différents, bien qu’ils aient tous les deux la capacité au sacrifice.

Comme le décrit Zathras dans « La Guerre sans Fin », Sheridan c’est « celui qui sera » (the one who will be) : il annonce l’alliance entre les Humains, les Minbaris et d’autres peuples. Tandis que Sinclair, qui reviendra dans la série pour mon plus grand plaisir, est doté d’une autre mission : celle d’unir les Minbaris parce qu’en réalité, il est Valen.

Sheridan n’est pas un personnage complexe ou torturé, à l’inverse - par exemple - de Londo Mollari. C’est un homme droit, franc, qui n’hésite pas à prendre des décisions, même si celles-ci sont parfois lourdes de conséquences. Ses choix et ses actions sont très attendues, et parfois même, surprenantes ou bienvenues. Et c’est là que le personnage est intéressant, car c’est celui qui tranche, qui décide, et qui agit ! C’est exactement l’homme qu’il fallait à la tête de Babylon5.

Mais Sheridan est aussi un homme sensible, et parfois aussi, c’est un grand gamin ! Il ne cache pas ses émotions : larmes, colère, joie. Il peut piquer un fou-rire, s’amuser, tomber amoureux, avoir un coup de blues, commettre des erreurs, etc. Cela ne l’empêche pas d’assumer le commandement de la station, et d’endosser son rôle de président de l’Alliance interstellaire, avec professionnalité. Ses différents traits de caractère font de lui un personnage très complet, loin des héros stéréotypés de certaines séries TV.

Je trouve que son voyage sur Z’ha’dum l’a profondément changé. Et tout comme Garibaldi, j’ai eu de la peine à apprécier l’homme qui en est revenu, un homme froid, au regard dur, un peu comme si ce « sursis de vie » l’avait déshumanisé. Durant quelques épisodes, il m’aura fallu un temps d’adaptation, car ce n’est plus le « jeune » Sheridan fougueux du début. Toutefois, le personnage évolue à nouveau, il retrouve son humanité au gré des épisodes, et bien qu’il ait définitivement changé (une expérience pareille, ça vous marque, pensez-vous !), le nouveau Sheridan gagne en prestance et devient un personnage fort intéressant.

Ce qui m’a aussi bien plu avec Sheridan, c’est qu’il est le seul à avoir pu approcher l’énigmatique et impressionnant Kosh (ambassadeur vorlon). Il en aura bavé pour ce faire, mais au final, il aura réussi à le faire sortir de sa carapace, au propre, comme au figuré !

Sheridan est donc un personnage que j’ai retrouvé avec plaisir dans les téléfilms dérivés de la série, ainsi que dans un des deux épisodes de la série « The Lost Tales » (les légendes perdues). C’est aussi, à quelque part, le genre de personnage - malheureusement trop rare - que j’aime à voir dans une œuvre de science-fiction.


Source

Wikipédia


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par Thierry B. le 25/07/2013 16:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ThierryB
John Sheridan est un personnage particulièrement attachant. Courageux, volontaire, mais aussi tellement "humain". Il n'a rien du héros caricatural, sans peur et sans reproche, ce qui fait que, même s'il évolue dans un environnement différent du nôtre, on peut s'identifier à lui (enfin, du moins, en partie : je n'ai jamais croisé de Mimbari ou de...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com