Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Iron Man



Article rédigé par le 02/05/2015
Lu 795 fois




Tony Stark, inventeur de génie, vendeur d'armes et playboy milliardaire est kidnappé en Afghanistan. Forcé par ses ravisseurs à fabriquer une arme redoutable, il construit en secret une armure hi-tech révolutionnaire qu'il utilise pour s'échapper. Comprenant la puissance de cette armure, il décide de l'améliorer et de l'utiliser pour faire régner la justice et protéger les innocents...

Présentation et critique du film

Et dire que je n'étais pas fan de comics. Mais un film m'a fait basculer, et ce film c'est « Iron Man » !
 
Ces nouvelles franchises Marvel ont des qualités que n'avaient pas les films des générations précédentes.
 
Entrons  dans le détail…

Commençons par les personnages : alors que les films précédents nous proposaient des héros souvent irréprochables, trop lisses ou manichéens, Iron Man casse les codes. Au départ, Stark est juste un gros con, un gros con génial mais un gros con quand même. Il vend des armes et utilise son pognon avec condescendance et sans aucun scrupule. Cet hédoniste forcené, à l'humour féroce, bascule quand il manque de mourir. Il y a une transformation physique, mais aussi mentale. Le gros con évolue pour devenir un gentil gros con. L'interprétation de Robert Downey Jr doit être soulignée. Il est Stark, il est Iron Man, littéralement.

Passons ensuite au scénario. On échappe au traditionnel canevas du super-héros accidentel qui va sauver le monde et obtenir une gloire éternelle. Iron Man est ambigu, et la relation qu'il entretient avec les autorités l'est tout autant. Le scénario y gagne en épaisseur.

Les effets spéciaux sont bons. On n'échappe évidemment pas aux grosses scènes d'action. Mais ça reste raisonnable et toujours lié aux besoins du scénario (enfin, presque toujours...). Ils ajoutent juste ce qu'il faut d'action jouissive à ce film.

Bref, j'ai adoré et je compte bien voir les suivants.


Maestro *
A bord du Galion, j'occupe la fonction de naturaliste. J'observe, j'analyse et quand mes petits... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par Thierry B. le 02/05/2015 18:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ThierryB
Tony Stark est loin d’être un personnage sympathique. Arrogant, séducteur, méprisant, ce milliardaire à l’ego surdimensionné est à la tête de Stark Industries, grand pourvoyeur d’armes de l’armée américaine. Personne ne lui résiste, ni les généraux, qui se pressent pour lui acheter ses dernières trouvailles, ni les femmes, qui se succèdent entre ses draps. A vrai dire, seule Pepper Pots, son assistante personnelle, semble être immunisée contre son charme.

Mais la vie de Stark bascule lors d’un passage par l’Afghanistan, quand, peu après la démonstration impressionnante de son nouveau missile « Jéricho », il est pris en otage par des terroristes. Grièvement blessé par des éclats de grenades en pleine poitrine, il ne doit alors la vie qu’à un autre otage, le professeur Yinsen, qui improvise un électro-aimant empêchant les éclats de progresser jusqu’à son cœur.
Sommés par leurs geôliers de construire une réplique du « Jéricho », les 2 hommes ne l’entendent pas de cette oreille, se doutant qu’ils seront éliminés sitôt le missile construit. Ils détournent donc le matériel fourni pour assembler une armure, alimentée par une version réduite de l’arc (le prototype de réacteur qui trône chez Stark Industries). Le plan réussit, mais grâce au sacrifice de Yinsen.

De retour chez lui, Stark n’est plus le même homme, annonçant que Stark Industries abandonne le marché des armes, au grand dam d’Obadiah Stane, son bras droit. Réalisant le potentiel de l’armure qu’il avait assemblé dans sa geole, il en crée une version plus puissante, avec l’aide de J.A.R.V.I.S., l’intelligence artificielle qui lui sert également de majordome ( ! ) dans sa villa. Son intention, avec cette nouvelle armure, est de rendre la justice, à laquelle, il l’a désormais compris, ses armes n’avaient guère contribué jusqu’à présent.

Après quelques essais qui frôlent parfois la catastrophe, Stark crée un véritable « exo-squelette », capable de voler à grande vitesse et pourvue d’un équipement à faire pâlir n’importe quel adversaire.
Alors que sa première intervention (venir en aide à des villageois afghans) se déroule sans trop de problème (façon de parler !), il ne sait pas encore que d’autres adversaires, plus insidieux, rôdent dans l’ombre, et qu’il lui faudra peut-être plus que sa dernière invention pour l’emporter...

Sorti en 2008, « Iron Man » est le première chapitre de la franchise « MCU » (Marvel Cinematic Universe), par laquelle les studios Marvel et Paramount Pictures transposent les personnages...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! *** Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au règlement. ***






cookieassistant.com