Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+
Rss

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Iron Man 2



Article rédigé par le 03/05/2015
Lu 793 fois




Le monde sait désormais que l'inventeur milliardaire Tony Stark et le super-héros Iron Man ne font qu'un. Malgré la pression du gouvernement, de la presse et du public pour qu'il partage sa technologie avec l'armée, Tony n'est pas disposé à divulguer les secrets de son armure, redoutant que l'information atterrisse dans de mauvaises mains. Avec Pepper Potts et James "Rhodey" Rhodes à ses côtés, Tony va forger de nouvelles alliances et affronter de nouvelles forces toutes-puissantes...

Présentation du film

Tony Stark était incapable de garder un tel secret : devant la presse, il n’a guère tardé à reconnaître qu’il est Iron Man. Conséquence : une commission du Congrès américain le somme de partager les plans de son armure avec l’armée américaine.

Mais, ayant toujours réponse à tout, le milliardaire ridiculise ses interlocuteurs (et au passage, Justin Hammer, l’un de ses concurrents), en démontrant qu’il a des années d’avance technologique sur les projets tentant de l’imiter. « J’ai privatisé la paix mondiale. », conclue-t-il en quittant les lieux.

Mais, derrière la façade de l’homme sûr de lui, Tony cache un grave problème : le palladium, la matière qui alimente le mini-réacteur dans sa poitrine est lentement en train de l’empoisonner. Il lui faut trouver une alternative au palladium. Malheureusement, il n’en existe aucune.

Comme si cela ne suffisait pas, alors qu’il participe à une course automobile, Stark voit débarquer un individu pourvu de fouets électriques qui découpent les voitures comme du beurre. Alors que la course tourne au cauchemar, Stark parvient à enfiler son armure et à stopper l’agresseur. Mais son équipement également est fortement endommagé, démontrant qu’il n’est pas invincible.

Comme le hurle son agresseur, Iron Man vient de perdre la bataille...

Reprenant les mêmes ingrédients, « Iron Man » n’apporte guère plus que le premier opus. Il permet surtout de mettre en place plusieurs éléments et personnages qui seront repris dans les films suivants. Robert Downey Jr, lui, est toujours aussi impeccable dans le rôle du héros qu’on déteste et adore en même temps. Dans le rôle du méchant, Mickey Rourke mérite aussi les bravos. 


Thierry B.
A bord du Galion, je remplis les fonctions de Docteur – pas celles de médecin. Non, moi, j’explore,... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par . MAESTRO le 03/05/2015 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maestro
Après les frissons du premier Iron Man, j'attendais avec impatience de voir le deuxième. Je n'ai pas été déçu.

Au niveau des acteurs et des effets spéciaux, c'est toujours aussi bon. Robert Downey Jr est sublime. Cette fois, c'est sur, Iron Man est mon super héros préféré (juste devant Hancock, un autre bel enfoiré). J'ai aussi apprécié l'apparition (courte) de Samuel L Jackson dans la peau de Nick Fury, qui préfigure déjà la suite, y compris Avengers (que j'ai déjà vu aussi au moment où j'écris cette critique).

Au niveau du scénario, on est dans la même veine que pour le premier. ce deuxième opus a pourtant sa propre ambiance. Il est plus sombre et plus violent, comme le sont souvent les suites. Le méchant, une sorte d'Iron Man post-soviétique, est à la fois flippant et terriblement dérisoire.

J'ai donc bien aimé ce film, qui est une bonne suite et augure bien des opus suivants.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! *** Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au règlement. ***







cookieassistant.com