Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Interview de Maestro : la lecture

Par Julien Cabanel



Article rédigé par Julien Cabanel le 26/05/2013
Lu 482 fois




"Une bonne histoire, pour moi, se déroule dans un univers cohérent. Elle commence par une bonne mise en place des personnages principaux et de leur environnement. L'action doit monter progressivement en puissance. Et il faut une bonne fin ! Par rapport à d'autres lecteurs de SF, je suis particulièrement exigeant sur les aspects scientifiques." (Maestro)
Interview de Maestro : la lecture

Maestro, en tant que lecteur chevronné et chroniqueur à bord du Galion, je voudrais te poser quelques questions concernant la lecture. Comment choisis-tu un livre ?

Je n'ai pas de méthode unique, mais plusieurs qui sont complémentaires.

La première, la plus fréquente, c'est de chercher en ligne des livres d'auteurs que je connais déjà, et que j'apprécie. C'est ainsi que j'ai pas mal d'intégrales (ou presque intégrales) : Asimov, Clarke, Simmons, Hamilton, Robinson, Brin ou encore Baxter pour la SF; Onfray, Comte-Sponville pour la philosophie ; Léo, Harleston, Leloup, Walthéry ou encore Franquin pour la BD... Dès qu'une nouveauté d'un de ces auteurs est éditée, je l'achète sans me poser de question ou presque.

La deuxième, c'est en librairie. J'ai la chance d'avoir, ici à Gembloux, une librairie tenue par une libraire sympathique et dynamique. Elle est de bon conseil et connaît un tas de chose. Son seul point faible, finalement, c'est la SF. Et là, c'est plutôt moi qui la conseille pour ses autres clients. Mais pour le roman « classique », je passe par elle.

La troisième, c'est la découverte en ligne, avec deux modes préférentiels : le Galion et un site de vente de livres ultra-célèbre qui n'arrête pas de me faire des suggestions. Dans ce cas-là, je dois avouer que la couverture joue beaucoup, même si je consulte évidemment le dos de l'ouvrage.

Et enfin, j'ai un collègue qui a les mêmes goûts littéraires que moi, mais avec 20 ans de plus et donc une sacrée avance. Il me conseille toujours un tas d'ouvrages, et réciproquement.

Qu'attends-tu d'un livre ?

Qu'il me fasse passer un bon moment, tout simplement. Et pour ça, il faut généralement qu'il remplisse plusieurs critères : écriture fluide, équilibre réflexion/action, univers intéressant...

Critères d'une bonne histoire ?

Une bonne histoire, pour moi, se déroule dans un univers cohérent. Elle commence par une bonne mise en place des personnages principaux et de leur environnement. L'action doit monter progressivement en puissance. Et il faut une bonne fin ! Par rapport à d'autres lecteurs de SF, je suis particulièrement exigeant sur les aspects scientifiques. Il est inutile de me faire lire des bouquins avec de l'ésotérisme. D'ailleurs, je n'ai jamais vraiment accroché à la fantasy ou au fantastique.

Beaucoup de descriptions ou pas ?

Juste ce qu'il faut pour que l'histoire soit compréhensible. Le cycle de l'Anneau-Monde, par exemple, bénéficie d'un univers génial mais est trop chiche en descriptions. On s'y perd par manque de repères.

A l'inverse, je ne supporte pas le bouquins nombrilistes qui, sur 500 pages, se contente d'analyser le caractère des personnages. Autant dire que je ne lis pas beaucoup de romans d'auteurs francophones. Je préfère la concision et le réalisme de la littérature anglo-saxonne.

Un bon livre est un livre qui fait réfléchir ?

C'est un plus, mais pas indispensable. Si une histoire est bien écrite, elle n'a pas besoin de faire réfléchir. Prenons la Saga du Commonwealth de Peter F. Hamilton, ce n'est pas un livre avec une morale. Pourtant, c'est du tout bon, très prenant. Il est vrai, néanmoins, que j'aime les livres de SF qui se finissent avec une révélation quasi métaphysique : le cycle de Rama, Contact, l'Aube de la Nuit (du même Hamilton !). A ce sujet, je regrette la fin bâclée de ce chef-d'œuvre qu'est Evangelion. J'aime aussi les livres qui ont du contenu, de la recherche, comme la Trilogie Martienne (Robinson) avec son étude socio-économico-politique fouillée. Et même le cycle de Mars (Burroughs) nous offre la possibilité d'une réflexion. Pour Contact et le cycle de Mars, il est dommage que les films évacuent complètement ces aspects.

On attend une suite ?

Si le livre est bon, oui. J'attends avec une impatience proche du désespoir la suite et fin en français du cycle des Inhibiteurs !

Le formatage (mise en page) est-il aussi important que le contenu ?

Non. C'est important, mais pas aussi important. Le fond prime sur la forme, je pense. Mais une mise en page ratée peut effectivement gâcher le plaisir de la lecture.

Aimes-tu la SF sur d'autres supports ?

Oui, avec par ordre décroissant de plaisir procuré : la BD, les séries, les dessins animés et les films. Pourquoi les films en dernier ? Parce que la SF de ce début de XXIe siècle est une daube monstrueuse. Il y a très peu de bons films. Hollywood joue à fond la carte de l'action et des effets spéciaux en oubliant totalement le fond ! L'exemple typique, c'est Avatar, que tout le monde encense mais que je trouve d'une platitude et d'une naïveté crasse. Il faut voir aussi comme ils peuvent gâcher de bonnes œuvres ou simplifier de manière outrancière des œuvres complexes (John Carter comme exemple récent).

Une interview réalisée par Julien Cabanel




Commentaires

1.Posté par Koyolite TSEILA le 26/05/2013 11:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Merci Julien pour cette intéressante entrevue. J'aurais moi-aussi une question : Maestro, quels sont les livres que tu liras plus volontiers au format numérique, ou inversement, au format papier ?

2.Posté par . MAESTRO le 26/05/2013 20:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maestro
Pour les romans, je n'ai pas de préférence. Mais j'ai promis à mon épouse de passer au numérique pour ce que j'achète le plus, à savoir la SF. C'est une question de place.

Par contre, pour les livres de référence ou les ouvrages plus techniques (SF, histoire, géographie...) j'en reste au bon vieux papier, plus facilement manipulable pour retrouver une information précise.

Concernant la BD, je suis en train de me laisser convaincre par le support numérique. Mais le basculement va prendre du temps car j'ai une petite manie : je n'aime pas mélanger les supports pour une même série.

Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com