Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Interview de Frédéric Vasseur

Par Koyolite Tseila



Article rédigé par le 21/01/2017
Lu 820 fois




"On dit que les gens lisent de moins en moins mais écrivent de plus en plus. J'en suis heureux. Je suis content de voir autant de créatifs, de personnes qui se prennent en main et réalisent quelque chose. Le monde serait bien terne sans toute cette imagination !"
Fred Vasseur
Fred Vasseur

Bonjour, qui êtes-vous ? Présentez-vous svp à nos lecteurs/visiteurs.

Bonjour et merci. Je m'appelle Fred, j'aurai 47 ans cette année, j'écris formellement depuis une grosse dizaine d'années mais en réalité j'ai toujours inventé des histoires. Je suis également concepteur de jeux de société et scénariste - non publié - de BD. En parallèle, je suis membre du comité de lecture d'une maison d'édition. Et comme la grande majorité des auteurs, j'ai aussi un "job alimentaire".

Quels types de récits écrivez-vous et de quels genres ?

J'écris des nouvelles et des novellas. Mes styles habituels sont la SF, la fantasy, le fantastique, le policier et les histoires à chute.

En tant qu’amateur des genres SF, Fantasy et Fantastique, qu’est-ce qui vous plaît dans ceux-ci ?

Ce que je cherche, c'est l'évasion, tout ce qui me permet de sortir de la vie quotidienne. C'est pour ça que je n'ai jamais écrit de romance, de tranche de vie ou de chronique de société, par exemple. Je souhaite montrer des gens et surtout des événements qu'on ne croisera jamais dans la rue.

Comment vous viennent les idées pour écrire ? Vos sources d’inspiration ?

Très franchement, je ne sais pas. En ce qui me concerne, je pense que l'inspiration est un faisceau d'éléments qui convergent vers une idée, mais je n'ai jamais pu identifier le processus. Une idée me vient, je suis convaincu qu'elle n'apparaît pas d'elle-même, mais je ne sais pas reproduire le cheminement. Sauf parfois, mais les idées dont je repère l'origine sont quasiment du plagiat et donc je n'en fais rien.

A quel rythme écrivez-vous ?

C'est très variable. À une époque j'écrivais environ trois quarts d'heure tous les soirs, mais j'ai changé. Maintenant je peux rester longtemps sans rien écrire, puis soudain une histoire complète verra le jour en une soirée.

Avez-vous un cadre ou un environnement de prédilection pour l’écriture ?

Chez moi, à mon bureau, avec de la musique.

Mon bureau tourne le dos à la pièce, je suis donc face au mur et sans distraction. Je mets de la musique essentiellement instrumentale, pour ne pas être happé par des paroles.

Il m'est arrivé d'écrire pendant une pause au travail ou dans les transports en commun, mais très rarement. Je préfère réserver mes temps de trajet à la lecture.

Comment construisez-vous vos histoires ou vos récits ?

Dans la plupart des cas j'ai en tête un début et un ou deux passages clefs. Je trouve le reste au fur et à mesure. Je ne peux pas écrire avec un plan ou en connaissant la fin, parce qu'à ce moment je me désintéresse de l'histoire et j'ai besoin de passer à autre chose. Il faut que je découvre mon histoire au fur et à mesure de son écriture.

Accordez-vous plus d’attention à la construction de votre scénario ou au travail de vos personnages ?

Les deux. C'est paradoxal au vu de ma méthode d'écriture, mais je m'assure que le scenario se tient, qu'il n'y a pas de "faux raccord", donc je passe pas mal de temps à me relire pour vérifier des détails. Quant aux personnages, j'essaie de les faire réalistes et de leur donner un côté familier, sans en faire des clichés. Et surtout, je leur donne des dialogues que j'espère crédibles, qui sonnent juste.

Quels sont les recueils de nouvelles que vous avez publiés ?

J'ai publié sept recueils de nouvelles et novellas, maintenant indisponibles (mon ancienne éditrice a cessé son activité et j'ai retiré tout ce qui était autoédité). J'ai également été publié dans plusieurs fanzines, magazines et recueils et je suis en ce moment au sommaire de Rêves d'Afrique, une anthologie publiée en 2016 aux éditions Voy'el.

Autoédition ou éditeur, que choisir pour bien débuter ?

Interview de Frédéric Vasseur
Il n'y a pas de bon ou de mauvais choix en ce domaine et tout dépend de ce que l'on souhaite. L'édition, c'est l'inconnue parce qu'on ne sait pas si on sera retenu. Et ça peut prendre du temps, de quelques semaines à plus d'un an pour avoir une réponse. Et ensuite, tout dépend de l'éditeur. La vie de l'ouvrage peut se passer bien si l'éditeur en fait réellement la promo, vous propose des salons, etc. Mais s'il ne fait rien ou pas grand-chose et si vous ne vous prenez pas un peu en main, il ne se passera rien ou presque.

L'autoédition, en revanche, c'est la certitude d'être publié, puisqu'on fait tout soi-même. Ainsi, l'auteur ne dépend pas d'une structure et prend absolument toutes les décisions quant à son ouvrage. De manière terre à terre, il a aussi une rémunération plus forte que dans l'édition. Mais la contrepartie est que le temps de promotion doit être conséquent. Les auteurs autoédités qui marchent le mieux sont quasiment tous les week-ends en dédicace. Que ce soit dans des librairies, des grandes surfaces, des salons, etc, il est essentiel pour eux d'aller à la rencontre du public.

Pour l'auteur débutant, le choix se fait sur ces critères. Et bien entendu, certains se tournent vers l'autoédition après n'avoir pas trouvé d'éditeur. S'ils sont mauvais, ils ne perceront jamais. Mais s'ils sont bons, ça peut se passer très bien.

Auriez-vous un conseil particulier à donner à un jeune auteur ou une expérience à partager ?

Interview de Frédéric Vasseur
Il est nécessaire d'accepter la critique. Pas de suivre aveuglément tout ce qu'on nous dit, mais il faut garder en tête que les lecteurs ont autant le droit d'aimer nos œuvres que de les détester. Quand on publie ses nouvelles œuvres, on est souvent fier de soi et c'est bien normal. Mais un regard extérieur neutre (pas le conjoint, les amis ou la famille) est nécessaire pour savoir si on a atteint le but que l'on s'est fixé. Donc faites lire vos œuvres, écoutez les critiques constructives, demandez-vous à chaque fois comment, au regard des remarques, vous pouvez vous améliorer. Parfois, vous ne garderez rien d'une critique, mais à certains moments vous serez très contents d'un retour négatif parce qu'il mettra le doigt sur une faiblesse que vous n'aviez pas détectée.

"C'est génial" et "c'est nul" sont des critiques à ignorer, elles n'apportent rien. Mais toutes celles qui expliquent pourquoi le lecteur a trouvé votre œuvre nulle ou géniale sont bonnes à prendre.

En général, ne répondez pas aux critiques. Ou alors remerciez pour les critiques négatives et demandez des précisions pour les critiques négatives constructives, mais c'est tout.

Et ne vous justifiez pas. N'expliquez pas un élément que le lecteur n'a pas compris. Une règle essentielle : si le lecteur n'a pas compris, c'est que vous n'avez pas su lui expliquer dans l'œuvre. Même si parfois ce n'est pas le cas, bien entendu, mieux vaut considérer que c'est le lecteur qui a raison. Sachons rester humbles et factuels.

Merci de votre participation. Un dernier mot pour la fin ?

On dit que les gens lisent de moins en moins mais écrivent de plus en plus. J'en suis heureux. Je suis content de voir autant de créatifs, de personnes qui se prennent en main et réalisent quelque chose. Le monde serait bien terne sans toute cette imagination !

Alors merci à toutes les personnes qui s'y intéressent, que ce soit en lisant, en écrivant, ou en partageant cette passion.

Lien utile


Sources

Photo & Texte : @Fred Vasseur


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.






cookieassistant.com