Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Guerre de Rien



Article rédigé par le 02/12/2012
Lu 273 fois




Denoël Présence du Futur no 514 (1990)
Denoël Présence du Futur no 514 (1990)
Lorsque le règlement d'éventuels conflits entre les superpuissances qui gouvernent la planète est confié à des intelligences artificielles, attention les yeux ! Mais aussi la tête, les jambes, les viscères et tout ce qui compose généralement un homme – ou une femme. Car si les I.A. ont pour consigne de ne pas mettre la race humaine en péril, rien ne les empêche de la transformer pour l'adapter au monde radicalement autre sorti de leurs cafouillages et tripatouillages... Après tout, que peut bien signifier le concept de race et de péril pour une I.A. ? Telle est la découverte littéralement dantesque que va faire Bor Durin, ex-petit soldat informaticien égaré dans un monde en perpétuelle mutation.

Fiche de lecture

Bor Durin se réveille après sept années de cryogénisation. La guerre est finie. Laquelle de guerre ? Une parmi tant d'autres, à la différence que celle-ci fut gérée par des Intelligences Artificielles, aux humeurs pour le moins fantasques. Elles ne se sont pas privées, en matière de déballage d'atrocités pour parvenir à leurs fins, au détriment d'une humanité survivante qui n'a pas d'autres options que d'espérer en d'utopiques jours meilleurs et de lutter pour survivre dans un monde délirant, balancé entre l'expansion / compression, les altérations géo-climatiques, les montagnes humaines, et toute une panoplie de mutations n'épargnant rien ni personne... Bor Durin se retrouve projeté dans un monde qui n'est plus le sien, et aura bien du mal à y trouver sa place.

J'aime vraiment bien le style riche et original de cet auteur. Il ne nous épargne rien. Horreurs de la guerre, abominations mutantes, concepts dantesques, monde à la dérive, société-poubelle,... Avec néanmoins une touche d'humour assez noir, un brin de tendresse et un fond d'humanisme survivant. Plus facile d'accès que « Une soirée à la plage », du même auteur, en même collection. Un très bon livre.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.






cookieassistant.com