Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+
Rss

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Goldorak

74 épisodes




Article rédigé par le 09/05/2013
Lu 3263 fois




Goldorak
Pour fuir sa planète, Euphor, détruite par les forces de Véga, le Prince d’Euphor s’échappe à bord de Goldorak, la plus formidable machine de guerre construite jusqu’alors. Le prince trouve refuge sur Terre, où il est recueilli par le professeur Procyon qui lui donne le nom d’Actarus et le considère comme un fils. Mais Véga, le Grand Stratéguerre, qui a juré de dominer tout l’univers, compte bien s’emparer de notre planète et attaque bientôt celle-ci.

Le Prince va alors défendre la Terre à bord de Goldorak, au péril de sa vie et livre dès lors une guerre sans merci aux Golgoths, Antéraks et autres monstres qui ont anéanti son peuple, et qui ne lui laisseront aucun répis. Il sera aidé dans sa lutte par Alcor, le jeune fougueux qu’il aimera comme son frère, puis plus tard par son amie Vénusia et sa soeur nouvellement retrouvée Phénicia.

Il leur faudra tout leur courage et leurs forces pour tenir tête aux machinations des chefs de Véga : Minos accompagné de sa double (logée dans sa tête) Minas et Hydargos (remplacé plus tard par Horos) qui ont juré la perte du Prince de l'espace...

Critique du dessin animé

Je crois que ce que nous avons retenu comme enfants, c'est le combat bien-mal, les gadgets de Goldorak, le bien récompensé, et des thèmes assez classiques, comportant des valeurs.

Mais en les visionnant, je crois qu'une fois encore, c'est le travail réalisé sur les personnages, leur psychologie, leur profondeur, qui marquera les enfants aujourd'hui adultes : Actarus en premier lieu, mais aussi Procyon, Venusia, Alcor, et même Mizar et Rigel dans une certaine mesure. Parmi les méchants, palme à Minas encore plus diabolique à elle seule que tous les autres réunis.

Il n'y a pas si longtemps, en repensant à Goldorak, je me disais : "bof, les cornofulgures, astérohaches et compagnie, c'est spectaculaire, gadget, mais après ?" Enfant, nous avons été marqués par le spectaculaire (la preuve, vous en parlez que des armes et des combats). Et en le revoyant, j'ai redécouvert ces personnages et le drame qu'ils vivent (choses que j'aurais zappées comme enfant). Voyez par exemple "du sang sur la neige" (je crois que c'est le 12), extraordinaire d’émotion, et un autre dont le titre m'échappe (Hydargos veut faire fondre la calotte glacière) où la vie d'une jument vaut autant que celle d'Alcor pour Actarus (qui considère pourtant Alcor comme un frère).

Moi personnellement, je n'ai pas été déçu de revoir Goldorak…

Un film en Italie

Voici l'affiche d'un film de montage (tout en italien) sorti dans les cinémas en Italie en 1978. Il reprend les épisodes 1-2-4-5-10 du dessin animé Goldorak :
Affiche du film italien (1978)
Affiche du film italien (1978)

Sources

Synopsis : planete-jeunesse.com
Image du haut : http://l.lazerus.free.fr

05.06.2013 : Le retour de Goldorak !

Goldorak
Le héros intergalactique chéri des enfants français des années 80 revient après quelque quinze ans d’absence, en coffret DVD et sur la chaîne Mangas.

Apparu en 1978 dans l’émission de Dorothée, Récré A2, Goldorak, héros de SF puissamment cuirassé, devint la coqueluche des enfants. «Anime», soit dessin animé japonais issu d’un manga, il voyagea dans l’espace et sur les petits écrans français jusque dans les années 90, puis disparut. C’est aujourd’hui son grand retour.

AB Vidéo, après de longues tractations avec Toei Animation, le studio producteur de la série, en a finalement acquis les droits.

D’où l’édition d’un coffret DVD, le 5 juin prochain. Et, sur la chaîne Mangas, une soirée spéciale, ce même 5 juin à partir de 18h50. Trois épisodes de la série seront diffusés, suivi, à 20h10, d’un Actu Mangas spécial Goldorak.

Un article de Colette Milon pour Télécâble Sat Hebdo 




Commentaires

1.Posté par Thierry B. le 07/08/2012 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ThierryB
J'adorais ce DA, qui offrait à la fois de l'action et des émotions (malgré le fait que je ne suis guère fan du côté dramatique propre aux oeuvres nippones, où il semble que les histoires doivent toujours avoir un drame final ou presque). Sans doute aussi les éléments techniques plaisaient-ils particulièrement. J'aurais rêvé d'avoir un robot pareil !

Ajoutons que des fans italiens ont longtemps tenté de produire un longue métrage combinant vrais personnages et dessins / images de synthèse. Disponibles sur la toile, quelques minutes existent, mais il semble malheureusement que cela n'ira jamais plus loin :o(

2.Posté par Thierry B. le 15/03/2016 23:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ThierryB
Un reboot est sorti, sous le nom de Goldorak giga (ou plus exactement, Grendizer giga) d'abord en manga, puis en dessins animés, pour les 40 ans de la série. Le style a largement changé (il suffit de voir la bande-annonce pour comprendre) tout comme l'histoire, même si l'on retrouve quelques similitudes ou ressemblances, comme dans l'un ou l'autre nom, par exemple.

3.Posté par Thierry B. le 18/03/2016 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ThierryB
Tiens, saviez-vous que le nom original de la série (et donc du robot géant) est "Grendizer" ? Similaire à ceux de ses prédécesseurs (au Japon, la série fait partie d'une trilogie : Mazinger Z, Great Mazinger et donc Grendizer), le nom semblait trop compliqué pour les oreilles des petits francophones. Si bien qu'on a imaginé "Goldorak", en contractant les noms de Goldfinger (film de James Bond) et Mandrake (personnage de bandes dessinées, sorte de super-héros utilisant ses dons de magicien).

4.Posté par Frédéric VASSEUR le 19/03/2016 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

FredV
Je connaissais le nom et le contexte, mais pas la construction du nom francophone. :)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! *** Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au règlement. ***







cookieassistant.com