Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Galaxy Express 999 - Le Film




Article rédigé par le 12/11/2011
Lu 3046 fois




Galaxy Express 999 - Le Film
2348. Bloqué sur une planète corrompue que la mécanisation déshumanise toujours davantage, Tetsuro vit avec sa mère dans le bonheur et la misère matérielle. Il n'a guère beaucoup de souvenirs de son père, mort quand il était jeune. Il habite une petite cabane à l'extérieur de Megalopolis, ville à la démographie grouillante où les riches s'installent dans de luxueux buildings et où les miséreux croupissent et s'entassent toujours plus nombreux dans les bas-fonds. Tetsuro entretient le rêve d'une vie tranquille avec sa mère adorée, loin de la folie des hommes et du tumulte des machines.

Mais voilà, un jour, impuissant face à l'assassinat de sa mère, abattue comme un animal par le Comte mécanique, il perd définitivement cette naïveté enfantine. Ivre de douleur, le jeune garçon décide de partir pour Andromède. Sur cette planète très lointaine, où se trouve l'usine où l'on fabrique les corps mécaniques, il désir trouver le moyen d'obtenir la vie éternelle. Pour atteindre son objectif, il devra monter à bord d'un train intergalactique : Le Galaxy Express 999.

Malheureusement, une vie de labeur ne lui permettrait pas de s'offrir un billet. Dans son errance, il finit par rencontrer la mystérieuse Maetel qui lui offre le billet tant convoité à condition qu'il la laisse voyager à ses côtés. Maetel, douce et prévenante, apparaît aux yeux du jeune orphelin comme une seconde mère. Aux côté de cette jeune femme dont il ne sait rien, hormis le nom, Tetsuro entame un voyage qui est aussi le nôtre...

Chaque arrêt du Galaxy Express est propice à l'exploration d'étranges planètes, chacune illustrant un drame de la mécanisation et le bonheur de se sentir vivant. L'immortalité...Est-ce vraiment la solution ? Ce qui fait la beauté de la vie, n'est-ce pas justement son caractère éphémère, nous intimant de profiter de chaque instant comme s'il s'agissait du dernier ? La douleur ne permait-elle pas d'apprécier le bonheur à sa juste valeur tout comme la maladie nous fait mieux prendre conscience de la bonne santé ? Et qui est cette mystérieuse Maetel, voyageuse de l'éternel, accompagnant le jeune garçon aux confins de l'univers ?

Le voyage pour l'immortalité

L'immortalité est devenue le nouveau Graal des êtres vivants. Elle se matérialise sous la forme d'une mécanisation totale des individus qui cherchent ainsi à échapper aux maladies et aux besoins quotidiens de leur misérable existence (il faut dire qu'à l'heure actuel, la quête du Graal est un thème très en vogue..). Cette mécanisation tant recherchée par la population, qui vit pour sa grande majorité dans la pauvreté et la honte, ne se mérite qu'après une dure vie de labeur, pour ceux qui y parviennent, mais elle permet de répondre aux agressions du temps, éliminent de manière radicale les souffrances liées aux maladies et au vieillissement, enrayant significativement le cycle de la vie, la mort n'étant plus dorénavant un événement inéluctable.

Dans Galaxy Express 999, Matsumoto nous dépeint un univers désanchanté, dominé par la loi du plus fort, où une minorité aisée demeure dans l'opulence et l'oisiveté. La marche vers l'éternité et la prédominance des androïdes, favorisées par l'utilisation abusive de la science sans limite et sans conscience, ont contribué à la déshumanisation de ce monde... En cherchant à accéder à la vie éternelle, Tetsuro ne risque-t-il pas de renoncer définitivement à son humanité ? Le sens de la vie ne réside-t-il pas dans son caractère éphémère ? L'immortalité n'exclut-elle pas la responsabilité des actes de chacun ?

Autant de questions essentielles que Matsumoto nous invite à nous poser, ce DA nous présentant par allégorie une véritable critique de notre société sur des thèmes tels que l'individualisme ou la perte des valeurs morales. Le voyage initiatique de Tetsuro l'amènera à comprendre que le rêve de millions d'êtres humains est une abomination. Souffrir, aimer... les plaisirs de la vie ne prennent toute leur dimension que dans le caractère fragile et éphémère que revêt l'existence de chaque être.

Les 5 autres voyages du Galaxy Express

  • Galaxy Express 999 Glass no Claire (1980)
  • Adieu Galaxy Express 999 Andromeda Shuchakueki (1981)
  • Galaxy Express 999 Eternal Fantasy (1998)
  • Galaxy Railways (2003)
  • Space Symphony Maetel (2004)

Le chemin de la maturité

Galaxy Express 999 - Le Film
C'est accompagné de la mystérieuse Maetel et aidé dans sa quête par les pirates de l'espace Harlock (Albator) et Emeraldas (et d'autres), que Tetsuro prendra conscience de cet état de fait : l'immortalité, le rêve de millions d'êtres humains, est une abomination. Souffrir, aimer... les plaisirs de la vie ne prennent toute leur dimension que dans le caractère fragile et éphémère que revêt l'existence de chaque être. Dès lors, Tetsuro n'est plus l'enfant naïf qu'il était au commencement de l'aventure.

L'histoire de vengeance sur laquelle se base la trame du film (Tetsuro veut venger sa mère) ne sert en fait que de moteur à l'évolution du personnage de Tetsuro. Galaxy Express 999 est, parallèlement au voyage vers l'immortalité, un voyage vers la maturité, chaque étape sur les différentes planètes représentant une expérience de la vie dont le jeune garçon tire profit, une leçon de morale qui marquera définitivement sa façon de raisonner et de se comporter.

Tetsuro va donc apprendre à devenir un homme grâce au train de l'espace. Cette métaphore de la vie, qui consiste alors en une succession d'expériences qui fait de nous l'être que nous sommes, est sûrement le sentiment principal que cherche à faire passer l'oeuvre, le tout saupoudré de cette nostalgie que l'on a lorsqu'un événement qui va changer notre vie survient et que l'on repense à tout ce qui a été vécu jusque là.

Les personnages que Tetsuro croise tout au long de son parcours enrichissent d'ailleurs ses réfléxions et finiront par lui permettre d'atteindre une autonomie de raisonnement qu'il n'avait pas jusque là. Ainsi Harlock et Antares sont les opposés de Tetsuro : ils ont longuement voyagé et acquis de l'expérience, ils symbolisent la sagesse. Harlock pourrait être en quelques sortes perçu comme le "relais" de Tetsuro. Ce dernier sort de l'enfance, voit sa jeunesse disparaître, devenir souvenir au gré de ses rencontres et s'apprête à entamer sa nouvelle vie d'adulte, alors qu'Harlock a vu cette même jeunesse prendre brusquement fin avec la mort de Maya (sa petite amie), qui la représentait symboliquement (sa jeunesse). Harlock vivra de nombreuses aventures mais le personnage de Maya, lui, ne réapparaître plus, comme si Matsumoto voulait juste nous montrer comment Harlock est devenu l'homme que nous connaissons. Ainsi, par les personnages qu'il nous présente dans son univers, Matsumoto brosse le portrait de sa vision type de la vie de l'être humain.

Maetel et Tetsuro

Galaxy Express 999 - Le Film
La relation entre Maetel et Tetsuro n'est pas des plus anodines. La destinée de Tetsuro, en quête d'un billet pour le Galaxy Express 999, sésame qui lui permettra d'accéder à son rêve d'immortalité mécanique, sera de croiser la route de cette jeune fille mystérieuse qu'est Maetel, et contre toute attente, elle lui offrira la possibilité de réaliser son souhait le plus cher. Le prix à payer pour voir ce rêve se concrétiser ? Accorder à l'énigmatique passagère la permission de pouvoir le seconder pendant ce long périple au cours duquel elle lui fera profiter de son statut de voyageuse et des leçons qu'elle en a tiré, devenant ainsi en quelque sorte son mentor.

Tetsuro mûrit au fur et à mesure des épreuves qu'il traverse et devient son égal, voir même la surpasse sur le plan de l'expérience, celui-ci n'étant pas soumis à la même tristesse, aux mêmes peurs, aux mêmes doutes et remords que Maetel. Dès lors, nos deux héros ne sont plus limités par la différence d'expérience. Ce ne sont plus que deux êtres faisant le même voyage, et leur relation, cantonnée à celle du maître et de l'élève dans la série télévisée, notamment en raison de la différence d'âge entre les deux personnages, deviendra plus intime. Si la série affublait Tetsuro d'un physique ingrat de nain mal formé, le film lui offre une belle apparence d'adolescent, rendant plus pausible ce changement dans la relation qui le lie à Maetel.

Dans la saga que représente l'univers de ce dessin animé, l'éternelle voyageuse endossera de ce fait plusieurs rôles durant ses périlleux voyages : elle sera successivement la mère, la confidente et l'amante de Tetsuro. Le baiser qu'elle lui donnera dans le premier film avant d'embarquer denouveau à bord du train de l'espace est révélateur de la maturité qu'il a acquis à ses côtés. L'ensemble des événements auxquels Tetsuro aura été confronté auront fait de lui un homme dont le nouveau défi à relever sera de vivre en être humain libre sur sa planète.

A travers cette oeuvre, Matsumoto nous offre finalement une grande leçon d'humilité et de vie avec pour toile de fond un sujet vieux comme le monde, l'utopique rêve de l'immortalité...

Critique du dessin animé

Lorsque j'ai vu pour la première fois Galaxy Express 999 à la TV (la série), c'était avec des yeux d'enfants. L'histoire m'a tout de suite fascinée, envoûtée et j'ai été transportée au cœur des voyages à bord du triple 9. En revoyant le film, bien des années plus tard, j'ai redécouvert avec émotion ce beau voyage et j'étais heureuse de retrouver Albator et Emeraldas. Mais ce qui m'a impressionnée, c'est que ce DA ne raconte pas seulement une histoire, il traite également en profondeur deux thèmes importants de la vie : l'immortalité et la maturité.

Personnellement, je vous recommande le film, plus que la série. Il en est un très bon condensé, et est tout simplement sublime. Il comporte les excellentes musiques de Nozomi Aoki. Dans ce dessin animé, on retrouve avec plaisir quelques personnages récurrents de l'univers de Matsumoto, comme Emeraldas ou Albator. On retrouve également d'autres personnages clé de l'animé, comme Claire, le pirate Antarès et ses enfants.

Le film de Galaxy Express 999 débarque dans les salles au Japon le 4 août 1979, soit près d'un an après la diffusion du premier épisode de la saga. C'est un véritable chef-d’œuvre de plus de 2 heures réalisé par le grand Rintaro (Albator, Grand Prix, Kamui, X1999, Metropolis) et dessiné par Kazuo Komatsubara (Goldorak, Devilman, Albator).

Il s'agit en fait d'un très bon résumé de la série télévisée. On note quelques petites différences comme par exemple : la vengeance de Tetsuro arrive plus tard dans le film que dans la série et devient l'un des fils conducteurs, Tetsuro est représenté plus âgé dans le film que dans la série, ou encore, l'action dans le film se déroule plusieurs années après l'assassinat de sa mère par le Comte mécanique.

Le Film est disponible en une très belle édition Collector éditée par Déclic Image, présentée sous forme de coffret, comprenant 2 dvd : un avec le film divisé en 14 chapitres (cd fond noir, image : l'avant du Galaxy Express), l’autre avec des bonus (cd fond noir, image : avant Atlantis) : Reportage vidéo, bande annonce japonaise, galerie de croquis, galerie d'illustrations 3D, clips karaoké. Le coffret est cartonné est la couverture est superbe. Sur fond galactique, parmi la profonde obscurité de l'univers, on trouve côte à côte le Galaxy Express, le Queen Emeraldas et l'Atlantis. Sur la couverture sont dessinés les visages de la belle Maetel et de Tetsuro. Un bel objet donc, pour les collectionneurs.

Sources

  • planete-jeunesse.com
  • Wikipédia
  • les mangas de GE999
  • documentation du film GE999


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! *** Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au règlement. ***





cookieassistant.com