Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

G.I. Joe (1) : Le Réveil du Cobra



Article rédigé par le 19/02/2014
Lu 260 fois




Du désert égyptien aux profondeurs des glaciers en passant par Paris, l'équipe des G.I. Joe utilise des équipements militaires de dernière génération pour lutter contre Destro, un trafiquant d'armes corrompu... Si l'équipe des G.I. Joe échoue dans sa mission, Destro et sa mystérieuse organisation, Cobra, pourront plonger le monde dans le chaos...

Autour du film

Une force militaire inconnue, disposant de moyens largement supérieurs, attaque un convoi de l’OTAN qui transporte une arme révolutionnaire : des ogives chargées de nano-robots capables de littéralement « manger » les métaux. Seuls deux soldats, « Duke » Hauser et « Ripcord » A. Weems, survivent à l’attaque, grâce à l’intervention des G.I. Joe, une unité d’élite internationale. Pour Duke, le choc est double : non seulement, il découvre l’existence des G.I. Joe, mais, parmi les assaillants, il a reconnu Ana, son ex-fiancée…
 
Alors que Ripcord et Duke rejoignent cette équipe de super-soldats, l’ennemi lance une nouvelle attaque, au cœur même de la base des G.I. Joe, s’emparant cette fois des nano-ogives avant de prendre la fuite. Alors qu’on se demande comment les assaillants sont parvenus à pénétrer dans la base, le spécialiste des communications localise la cible de la prochaine attaque : Paris.
 
Si le film a été largement bénéficiaire, les critiques sont restés très mitigés à son égard. Sans doute n’ont-ils guère apprécié que les producteurs refusent de leur projeter le film en avant-première. Quant aux fans, si certains y ont trouvé une certaine nostalgie, nombre d’entre eux n’ont pas trop apprécié les libertés prises par rapport aux personnages originaux.
 
En résumé, « G.I. Joe : le réveil du Cobra » tient plus du dessin animé que du film. On passe un moment plutôt agréable, sans devoir trop réfléchir, mais on oublie tout aussi vite l’histoire que l’on vient de voir.
 
Ajoutons que le film a été nommé six fois aux Razzie Awards.


Thierry B.
A bord du Galion, je remplis les fonctions de Docteur – pas celles de médecin. Non, moi, j’explore,... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com