Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Doctor Who - 08.03 Robot of Sherwood

Robot des Bois



Article rédigé par le 08/02/2015
Lu 276 fois




Robot of Sherwood (1)
  • Robot of Sherwood (1)
  • Robot of Sherwood (2)
  • Robot of Sherwood (3)
  • Robot of Sherwood (4)
  • Robot of Sherwood (5)
Clara demande au Docteur de lui permettre de faire la connaissance de Robin des Bois. Le Docteur lui fait remarquer que Robin des Bois n'est pas un personnage réel, mais un héros du folklore ; cependant, c'est quand même lui, à la stupéfaction du Docteur, qu'ils rencontrent dans la forêt de Sherwood.

Synopsis complet

Une fois n’est pas coutume, le Docteur propose à Clara de choisir elle-même leur prochaine destination. Quelque peu hésitante, la jeune femme finit par « lâcher le morceau » : elle rêve de rencontrer Robin des Bois !
 
« Robin des Bois ? Mais c’est un personnage fictif, une légende ! », réplique son ami.
 
Vu qu’elle n’en démord pas, le Docteur décide de l’emmener à l’époque où le célèbre archer aurait vécu - s’il avait existé ! – dans le seul but de lui prouver qu’il n’en est rien !
 
Les voilà donc qui arrivent vers la fin du 12e siècle, au milieu d’une forêt. Tandis que Clara se choisit des vêtements d’époque, le Docteur constate qu’il n’y a rien : « Pas de demoiselle en détresse, ni de château, … rien qui ressemble de près ou de loin à Robin des Bois ! » Il vient à peine de finir sa phrase qu’une flèche vient se planter dans le Tardis !
 
A quelques dizaines de mètres, il aperçoit… Robin en personne ! Clara, qui vient de le rejoindre, est sous le charme ! Un sentiment partagé par Robin à son égard – s’il s’agit bien de lui. Le Docteur reste très sceptique… Quoi qu’il en soit, l’archer s’intéresse aussi beaucoup à la cabine bleue par laquelle ses visiteurs sont arrivés. Il défie donc le Docteur en duel pour s’en emparer. Ce dernier n’a bien sûr aucune intention d’abandonner son Tardis : face à l’épée de Robin, il oppose… une cuillère en guise d’arme ! Le duel s’engage…
                                                 
Arrivant sur un pont de fortune (en fait un tronc coupant une rivière), le Docteur semble pourtant sur le point de s’incliner. Il baisse sa garde et laisse Robin s’avancer pour l’emporter. Mais au dernier instant, il esquive l’attaque et, d’un coup de fesses (!), il pousse son adversaire dans l’eau ! Victoire pour le Seigneur du Temps ! Il se penche vers la rivière, pour y être poussé à son tour par son adversaire ! Qu’importe, Robin semble accepter la défaite et emmène les deux voyageurs vers son camp.
 
Pendant ce temps, de (pauvres) villageois sont les dernières victimes en date du cruel shérif de Nottingham (eh oui !). Aidé de chevaliers en armures, le shérif s’empare non seulement du peu de biens que possèdent les malheureux, mais il emmène aussi de force plusieurs d’entre eux comme prisonniers. Un vieil homme du nom de Quayle tente en vain de le convaincre de l’emmener à la place d’une jeune femme. À bout d’arguments, Quayle finit par cracher au visage du shérif. Ce dernier lui dit qu’il va le regretter un jour prochain – avant d’ajouter : « Et puis, non : pas un jour prochain », avant de tuer le malheureux d’un coup d’épée. Sans état d’âme, il repart en emmenant la jeune femme.
 
De leur côté, le Docteur et Clara viennent de rejoindre le camp de Robin, où ils retrouvent ses compagnons – les Joyeux Compagnons ! Petit Jean, Frère Tuck et bien d’autres : c’est trop beau pour être vrai ! Tandis que Clara prend grand plaisir à cette rencontre, le Docteur, lui, multiplie les prises d’échantillons pour vérifier qui sont réellement ces personnages tirés tout droit d’un film ! Cela ne peut pas être vrai, se dit le Seigneur du Temps. Pas plus que ce climat particulièrement doux pour la saison : pour un mois de septembre, la végétation est luxuriante et le soleil brille de mille feux. « Peut-être s’agit-il d’un miniscope », indique-t-il. (Miniscope : machine, désormais illégale, refermant un environnement miniature habité – un peu comme une boule à neige … sans la neige !)
 
Clara, elle, est convaincue d’être en présence du véritable Robin.
« Depuis quand croyez-vous aux héros impossibles ? », lui demande le Docteur.
« A votre avis ? », réplique-t-elle en le fusillant du regard.
 
Tandis que les deux visiteurs restent campés sur leurs positions, Robin leur annonce que le Shérif organise un tournoi de tir à l’arc, dont le premier prix est une flèche en or. « C’est un piège ! », fait Clara, lui suppliant d’y renoncer. Robin n’est pas dupe ; seulement, l’occasion est trop belle et il ne peut résister à la tentation.
 
Tous se retrouvent donc au tournoi, où Robin (sous un pseudonyme – Tom the Tinker – qui ne cache en rien sa véritable identité) et le Shérif rivalisent d’adresse. Tous deux se retrouvent en finale, où le héros transperce en longueur la flèche que son adversaire avait planté en plein centre de la cible. Déclaré vainqueur, il s’apprête à recevoir le trophée, quand le Docteur entre en jeu, plantant à son tour sa propre flèche en plein centre ! C’est donc finalement le Docteur qui est déclaré vainqueur, mais Robin ne l’entend pas de cette oreille, et replante une nouvelle flèche au centre. Suit une succession de tirs gagnants, tous aussi précis, même quand le Docteur tire à l’aveugle ou fait ricocher la flèche avant qu’elle atteigne la cible. Tout cela jusqu’à ce que le Docteur en ait assez et pulvérise la cible à l’aide de son inséparable tournevis sonique !
 
A peine surpris (on le serait pourtant pour moins que ça), le Shérif ordonne à ses chevaliers en armure de s’emparer du trio. Le Docteur, Clara et Robin résistent et ce dernier engage un combat à l’épée avec l’un des chevaliers. Lorsqu’il parvient à couper le bras de son adversaire, il apparaît alors que les chevaliers sont des robots. Impossible de les arrêter : Robin et les deux voyageurs temporels sont faits prisonniers et enfermés au donjon, où le Docteur et Robin n’arrêtent pas de se disputer, générant la colère de Clara, qui leur ordonne de « la fermer » !
 
Pendant ce temps, dans les tréfonds du château, de nombreux paysans, enrôlés de force, sont obligés, sous la surveillance des robots, de réaliser de pénibles travaux de métallurgie. Faisant fondre l’or qui a été volé par le Shérif, ils le coulent pour en faire ce qui ressemble à d’énormes circuits électroniques. L’un des malheureux s’écroule de fatigue et, malgré les suppliques de la jeune femme enlevée plus tôt, l’un des robots déclare qu’il est usé et ne peut plus leur servir, avant de le réduire en poussière…
 
Quelque peu calmés, Robin et le Docteur cherchent un plan d’évasion. Le premier n’en trouve pas, tandis que le second annonce qu’on peut oublier toute solution incluant son tournevis sonique, qu’on lui a confisqué. Les voilà dans de beaux draps ! Mais voilà qu’un garde vient, chargé d’emmener le chef de leur trio auprès du shérif. A en juger par la manière dont Clara a ordonné aux deux autres de se taire, il en conclut que ce doit être elle ! Les deux autres en restent muets !
 
Face au Shérif, Clara se la joue de manière subtile et parvient à le convaincre d’échanger une part des informations qu’ils possèdent chacun. Tout en tournant autour du pot pour ce qu’elle lui révèle, elle apprend qu’il a été témoin du crash d’un vaisseau spatial, qu’il tente de réparer à l’aide de l’or dont il s’est emparé. Il compte s’en servir pour conquérir le Royaume – pour commencer ! Avec l’intention de devenir roi, il verrait bien en Clara sa future reine, mais la jeune femme ne se laisse pas séduire aussi facilement, repoussant ses tentatives de l’étreindre.
 
Pendant ce temps, le Docteur et Robin, s’ils se disputent toujours, parviennent tout de même à se mettre d’accord sur un plan d’évasion : attirer le garde en faisant croire que l’un d’entre eux se sent mal. Robin préfèrerait que ce soit le Docteur qui joue le « malade imaginaire », vu son grand âge… Mais c’est finalement lui qui hurle de douleur pour faire venir leur geôlier, soit disant parce qu’il souffre de claustrophobie ! Une fois l’homme penché sur lui, il l’assomme d’un coup de tête. Mais leurs ennuis ne sont pas finis pour autant, puisqu’ils sont parvenus à laisser tomber les clés de leurs chaînes hors de portée ! Décidément, ils ne sont pas doués ! Pourvu que Clara n’apprenne rien de tout ceci…
 
Finalement, ils réalisent qu’ils peuvent détacher la pierre à laquelle sont attachés leurs fers, et s’en vont jusqu’à la forge du maréchal-ferrant, situé tout près du cachot. Les mains enfin libres, les deux hommes s’avancent dans les couloirs du château, jusqu’à la passerelle du vaisseau spatial des chevaliers robotiques. En consultant les archives, le Docteur découvre qu’il vient du 29e siècle et que son équipage était en route vers la « terre promise » (celle que cherchaient aussi les droïdes du 1er épisode de la saison). Le climat doux qui règne en ce moment trouve aussi une explication : ce sont les radiations émises par le vaisseau qui sont en cause.
 
Il y trouve aussi des tas d’informations, de récits et d’images consacrées à Robin des Bois. Et si « Robin » n’était lui aussi qu’un robot (Robin / Robot ?), créé dans le seul but de maintenir l’espoir auprès des villageois, afin qu’ils ne se soulèvent pas eux-mêmes face au Shérif et à ses alliés ?
 
Mais voilà qu’arrive ce dernier et « ses » robots. Robin parvient à emmener Clara dans sa fuite, mais le Docteur est repris et emmené aux « travaux forcés » dans la cave du château.
 
De retour à son camp dans la forêt, Robin se pose des questions après ce qu’il a vu. Et puis, qui sont finalement Clara et le Docteur ?
 
Ce dernier se réveille parmi les villageois obligés de réparer le vaisseau. Mais il a tôt fait de lancer la révolte. Commençant par utiliser un plateau pour renvoyer le tir qui aller le pulvériser, il décapite un robot. Imitant le Seigneur du temps, les autres prisonniers éliminent rapidement leurs adversaires.
 
Alors que le dernier chevalier vient de s’écrouler, le Shérif arrive à son tour. Le Docteur tente alors de le pousser à avouer que Robin est, lui aussi, une machine. Mais ce dernier ne comprend rien à cette théorie tirée par les cheveux, et le Docteur réalise alors que contre toute attente de sa part, Robin est bel et bien réel !
 
Mais il est temps d’en finir : un combat à l’épée s’engage en le Shérif et Robin. Alors que les deux hommes se retrouvent au-dessus d’une cuve d’or en fusion, Robin reprend la « pirouette » que le Docteur avait utilisée contre lui. Faisant semblant de s’incliner, il évite le coup du Shérif et, d’un « coup de fesse », l’envoie mourir dans le métal brûlant.
 
Entre-temps, le vaisseau des robots (enfin, ceux qui restent) est sur le point de décoller. En fait de vaisseau, il s’agit du château tout entier. En effet, les robots avaient camouflé leur véhicule pour se fondre dans le décor ! L’ennui, c’est que les réparations sont insuffisantes et l’appareil est une vraie bombe volante. « De quoi détruire la moitié du pays. », précise le Docteur. Si au moins on pouvait tromper l’ordinateur de bord en ajoutant ne fut-ce qu’une toute petite quantité d’or, de quoi gagner quelques instants, le temps que le vaisseau atteigne l’orbite terrestre…
 
Mais oui, bien sûr : la flèche en or ! Le trophée du tournoi devrait suffire, à condition de viser juste ! Mais Robin et le Docteur ont déjà démontré leur talent. Non ? En fait, le premier s’est blessé dans son combat contre le Shérif, et le second avoue qu’il avait triché !
 
L’union fait la force (comme le dit la devise belge !) : Clara et les deux hommes unissent leurs efforts pour tendre l’arc. La flèche atteint les moteurs de l’engin, ajoutant juste ce qu’il faut pour qu’il se mette en orbite, et explose sans faire dégâts au sol.
 
L’heure des adieux a sonné. Le Docteur en profite pour reconnaître que l’histoire est bel et bien vraie, le temps qui passera par la suite nous faisant croire qu’il ne s’agissait que d’une légende. Robin le remercie, ajoutant que le Docteur est tout autant un héros, à entendre tout ce que Clara lui a dit à son sujet. Mais plus que des héros, les deux hommes sont surtout des sources d’inspiration pour d’autres qui veulent le devenir.
 
Quand le Tardis repart, le Docteur concède à Clara qu’il aime finalement bien Robin, et qu’il lui a laissé un cadeau. Au sol, Robin remarque soudain la jeune femme du début de l’épisode : elle s’appelle Marianne.

Source

Images : BBC


Thierry B.
A bord du Galion, je remplis les fonctions de Docteur – pas celles de médecin. Non, moi, j’explore,... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.






cookieassistant.com