Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Doctor Who - 05.10 Vincent and the Doctor



Article rédigé par le 30/10/2011
Lu 426 fois


TAGS : DOCTOR WHO


Doctor Who - 05.10 Vincent and the Doctor

Synopsis complet

Le Docteur a emmené Amy au Musée d'Orsay à Paris, où ils admirent les œuvres du peintre Vincent van Gogh. Tandis qu'un conférencier d'art, le docteur Black, parle au groupe qu'il accompagne de l'œuvre de van Gogh, Amy remercie le Docteur de l'avoir amenée là, et se demande pourquoi il lui a fait visiter une série de lieux merveilleux. Une toile en particulier, L'Église d'Auvers-sur-Oise attire l'œil du Docteur : un visage maléfique y apparaît à une des fenêtres. Troublé, le Docteur décide de voyager dans le temps afin de parler à van Gogh lui-même.

En 1890 à Arles, en France, ils parviennent à trouver la trace de van Gogh dans un café local où l'artiste ne paie jamais ses consommations et s'est acquis une mauvaise réputation. Le Docteur tente de l'amadouer, mais l'artiste, soupçonneux, le rabroue avec colère. Amy, cependant, parvient à s'attirer rapidement ses bonnes grâces car il la trouve "mignonne", et aussi à cause de son offre de partager une bouteille de vin avec lui. En plus, elle est rousse comme lui! Autour du vin, le Docteur aborde maladroitement la question du tableau et de l'église, mais le trio est interrompu quand une femme crie à l'aide.

Ils se ruent dans une ruelle pour trouver une jeune fille morte, déchiquetée par une sorte d'animal, et sa mère désespérée accuse la folie de van Gogh d'avoir un rôle dans le sort de sa fille. Chassés avec des pierres, ils s'enfuient pour échapper à la petite foule, et Vincent dit au Docteur qu'un meurtre similaire a été commis une semaine auparavant.

Ils partent vers le domicile de Vincent, où il autorise Amy et le Docteur à passer la nuit. La petite maison est remplie de peintures que l'artiste considère avec tristesse comme sans valeur pour tout autre que lui-même. Cependant, en dépit de son faible sens de l'amour-propre, il croit que l'univers est rempli de davantage de merveilles qu'on peut l'imaginer. Plus tard, Amy est attaquée à l'extérieur de la maison par une créature que seul Vincent peut voir. Le Docteur tente de l'aider, mais est assommé par la créature invisible. Vincent, cependant, la chasse et les sauve tous les deux. De retour à l'intérieur, Vincent fait un croquis de la créature pour le Docteur, et le Docteur retourne au TARDIS pour aller chercher un appareil qui lui permet d'identifier la créature, c'est un Krafayis, un dangereux prédateur qui chasse en groupe mais celui-ci semble avoir été abandonné sur Terre.

Vincent promet de les aider à l'arrêter, mais quand le Docteur lui promet qu'après cela ils le laisseront en paix, il s'enferme dans sa chambre et éclate en sanglots. Le Docteur va le voir et Vincent lui dit que tout le monde l'abandonne à la fin, oublié et sans espoir. Le Docteur tente de montrer sa sympathie, mais Vincent devient furieux et lui ordonne de partir. Frustré et triste pour Vincent, le Docteur dit à Amy qu'ils s'en vont, mais que tout d'abord il leur faut vaincre la créature eux-mêmes. Alors qu'ils rassemblent leurs affaires et se préparent à partir, Vincent apparaît, son humeur a changé, il est habillé et prêt à partir avec eux, décidé à les aider.

Tandis qu'ils cheminent vers l'église, Vincent dit à Amy que si elle peut "agir en soldat courageux, Vincent van Gogh peut le faire aussi" et continue en disant qu'il peut ressentir sa tristesse et son deuil, ce qu'elle-même ne peut détecter. En chemin, un cortège funéraire pour la fille du village qui a été tuée les croise, et le trio s'arrête pour montrer brièvement son respect avant de continuer, et Vincent a un regard pour les tournesols posés sur le cercueil.

Quand ils atteignent l'église, Vincent commence à peindre, s'arrêtant de temps en temps pour calmer le Docteur que la longue attente ennuie. Des heures plus tard, l'artiste voit la bête à l'intérieur, scrutant à travers une fenêtre. Le Docteur prévoit d'étourdir la créature avec son tournevis sonique, et dit à Vincent et Amy de rester à l'extérieur et de ne pas le suivre. Amy acquiesce, mais quand le Docteur est parti, Vincent lui demande si elle va le suivre et elle répond "Bien sûr."

A l'intérieur, le Docteur découvre que son plan n'est guère aisé à mettre en œuvre et, de l'extérieur, Vincent voit qu'en fait, la créature est maintenant à la poursuite du Docteur. Amy se rue à l'intérieur, et les deux sont forcés de se dissimuler dans un confessionnal. Ils sont sauvés par Vincent qui repousse la créature avec une chaise, permettant aux trois de battre en retraite et se cacher. Le Docteur tente de négocier avec la créature, mais échoue. Vincent décrit les mouvements de la créature, disant qu'elle tâte son chemin autour de la pièce. Le Docteur finit par comprendre que le Krafayis est aveugle, et que c'est pour cela qu'elle a été abandonnée par sa meute. La créature finalement charge le groupe, et Vincent tente de la repousser avec son chevalet, mais la créature s'empale dessus, ce que l'artiste ne voulait pas.

Alors que le Krafayis agonise, le Docteur réalise que la créature a peur, et il la caresse et la réconforte de son mieux tandis qu'elle rend son dernier souffle. Vincent observe tristement que la créature effrayée et solitaire a commis ses ravages par peur et par frustration, comme les humains le font quand ils ont peur, de la même façon que les villageois se montrent parfois agressifs avec lui.

A l'extérieur, les trois s'allongent dans l'herbe et regardent le ciel, et Vincent leur décrit le monde tel qu'il le voit: un ciel de nuit d'un bleu profond, pas noir, structuré par les tourbillons de l'air, une toile pour les étoiles qui brillent là-haut. Finalement capable de voir ce que Vincent voit, le Docteur dit qu'il n'a jamais rien vu de si merveilleux que l'Univers tel que Vincent le voit. Tenant leurs mains, Vincent dit "Vous me manquerez terriblement".

Le matin, ils font leurs adieux et Amy dit à Vincent d'être doux avec lui même, et Vincent lui répond que si jamais elle quitte le Docteur, elle devrait revenir pour le voir afin qu'ils puissent se marier et avoir beaucoup d'enfants. Il embrasse Amy et le Docteur, mais avant qu'ils partent, le Docteur dit à Vincent qu'il souhaite d'abord lui montrer quelque chose. Le trio se rend au TARDIS, et ensuite entame un voyage vers le Musée d'Orsay en 2010. Là, le Docteur montre à Vincent van Gogh à quel point son talent a été reconnu entretemps.

Le Docteur s'approche du docteur Black et lui demande où il pense que Van Gogh se situe dans l'histoire de l'art. Tandis que Vincent écoute, le dos tourné, le docteur Black le qualifie de "plus grand peintre de tous les temps", et dit que l'artiste a transformé sa souffrance en œuvres d'une grande beauté comme personne avant lui, et sans doute comme personne ne le fera plus. Il continue en disant que c'était non seulement le plus grand artiste de tous les temps, mais sans doute un des plus grands hommes qui ait vécu.

Pleurant des larmes de joie, il embrasse le docteur Black avec gratitude. Ils ramènent ensuite Vincent à Arles à sa propre époque, où Vincent dit qu'il sortira avec son chevalet le lendemain en homme changé. Il remercie le Docteur à nouveau, et demande à Amy si le mariage est toujours hors de question, elle embrasse la joue de Vincent et dit "qu'elle n'est pas vraiment du genre qui épouse".

Ils quittent un van Gogh souriant et retournent à nouveau au Musée d'Orsay, où Amy s'attend à découvrir que l'histoire de Vincent a changé, et qu'il a vécu une longue vie et peint bien des nouveaux tableaux. Mais elle ne trouve rien de nouveau, et le docteur Black fait toujours une conférence à un groupe en parlant du suicide de van Gogh à l'âge de 37 ans. Bouleversée, Amy dit qu'ils n'ont rien changé, et le Docteur dit que la vie est un mélange de bon et de mal, et que le mal ne dévalue pas le bon, et qu'ils ont ajouté à ce qui était bon dans la vie de Vincent, et que s'ils regardent de plus près, peut-être ont-ils fait quelques petites différences. L'Église d'Auvers-sur-Oise ne montre plus la bête à la fenêtre, et son Vase avec douze tournesols porte désormais la dédicace: "Pour Amy".


Thierry B.
A bord du Galion, je remplis les fonctions de Docteur – pas celles de médecin. Non, moi, j’explore,... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par Koyolite TSEILA le 04/04/2012 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KoyoliteTseila
Ce qu'il y a de génial avec le Tardis, c'est qu'il permet au Docteur de rencontrer qui il veut ! Ainsi, après avoir visité une exposition Van Gogh avec Amy, intrigué par une toile sur laquelle on voit le visage d'un monstre à une fenêtre d'église, le Docteur décide d'aller rendre visite à ... Vincent Van Gogh. Va alors se tisser une relation très forte entre les trois protagonistes, ce qui donne une émotion toute particulière à cet épisode.

Comme j'ai été moi-même visiter l'expo Van Gogh à Zürich dernièrement, cet épisode m'a particulièrement touchée. Surtout lorsque le trio contemple le ciel et que Vincent Van Gogh fait voir à ses deux am...

Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com