Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Définition de la science-fiction selon Def Stranger



Article rédigé par le 11/10/2011
Lu 787 fois



Définition de la science-fiction selon Def Stranger
L'axe principal de la SF c'est le continuum espace-temps. Ce n'est pas juste ce qui touche aux petits hommes verts.

Bien sur, à partir du moment où cela dépasse l'aspect terrestre (voyages spatiaux, vie extra-terrestre, colonies humaines dans l'espace, recherches et découvertes qui ne touchent pas la terre directement...) c'est de la SF. Mais ce n'est pas que cela.

La SF est sortie du Fantastique car elle devenait aussi importante que lui. C'est pour cela que tous les thèmes de fantastique se marient très bien avec ceux de la SF. Dans les films fantastiques on retrouve facilement des thèmes SF et vice versa.

Le Fantastique touche à la Magie alors que la SF touche à la science. C'est-à-dire : dans les films, lorsque l'on veut répondre à une inconnue, et qu'on trouve la réponse à celle-ci au travers de la magie cela touche le monde du fantastique, si on trouve la réponse que l'on recherche dans la science, on touche à la SF. La théologie (légendes et mythologies) est abordée à outrance dans le fantastique mais il y a une exception, la théologie qui touche aux prophéties ce n'est pas du fantastique mais de la SF, avec un thème majeur (que j'adore), l'apocalypse, qui je le rappelle est, avant tout, un évangile de la bible (selon saint jean), la dernière.

Je parlais du continuum espace-temps, donc tout ce qui touche à l'histoire à partir du moment où on la modifie c'est de la SF. Tout ce qui perturbe le continuum espace-temps est SF. Tout ce qui est post apocalyptique est SF. Tout ce qui touche à la fin du monde est SF (les films catastrophes en sont souvent à la limite). Waterwold et the Postman de Kevin Kostner sont deux mondes post apocalyptiques c'est donc de la SF. Pourtant j'ai entendu dire que the Postman était un vulgaire western (j'ai fait des bons).

Le dernier James Bond avec Pierce Brosnan touchait à la SF. Beaucoup de film en sont à la limite, car nous ne connaissons pas tout ce qui existe, les services secret nous cachent beaucoup de chose, donc pour nous, à partir du moment où nous ne savons pas que ça existe, c'est de la SF.

Mais il ne faut pas oublier les anciennes œuvres de SF qui aujourd'hui n'ont plus rien de SF, celles de Jules Verne notre grand précurseur principalement. Car pour décrire une œuvre comme étant une œuvre de SF, il faut se positionner à la date à laquelle elle a été écrite. Si à cette date, l'œuvre tient compte d'au moins un des critères cités précédemment, et bien cette œuvre rentre dans le domaine de la SF (par exemple : le vaisseau du Capitaine Némo tient lieu d'anachronisme pour l'époque, il était impensable que cela puisse exister, 20.000 lieues sous les mers est donc une œuvre de SF).

Particularités concernant les voyages temporels

Le temps est immuable. Ce qui est fait sera fait. Si on retourne en arrière on refera exactement la même chose que ce qui a déjà été fait. C'est une boucle simple. S'il s'avère que l'on ne refait pas la même chose, et bien nous créons un nouveau quanta, une réalité alternée (appelée aussi monde parallèle). L'ensemble des univers portant le nom de multivers. (C'est une boucle complexe.)

Il existe une autre possibilité qui à mes yeux n'est pas réaliste. Pour ce cas, l'exemple parfait c'est la trilogie « retour vers le futur ». Chaque action réalisée hors de son temps, provoque des dégâts irrémédiables sur l'avenir. Et c'est de là que découle l'expression : ‘Paradoxe du grand-père'. Si l'on remonte le temps et que l'on tue son grand-père comment fait-on pour naitre et remonter le temps ?

C'est pour pallier à ce paradoxe que c'est développé la théorie du temps immuable (citée au paragraphe précédent). Pour terminer, il ne faut pas confondre les mondes parallèles et les dimensions. Ce sont tous les deux des termes de SF. Mais ce n'est pas la même chose. Nous vivons en 3 dimensions. Mais, selon certaines théories, il y en aurait plus de 10. On peut par exemple imaginer pour comprendre, que les fantômes évoluent dans une autre dimension. Mais, nous vivons dans le même univers, dans la même réalité. Chaque univers se déclinant également en plusieurs dimensions.










cookieassistant.com