Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Carnets noirs



Article rédigé par le 03/04/2016
Lu 668 fois



En prenant sa retraite, John Rothstein a plongé dans le désespoir les millions de lecteurs des aventures de Jimmy Gold. Rendu fou de rage par la disparition de son héros favori, Morris Bellamy assassine le vieil écrivain pour s'emparer de sa fortune, mais surtout, de ses précieux carnets de notes. Le bonheur dans le crime?

C'est compter sans les mauvais tours du destin... et la perspicacité du détective Bill Hodges.

Après Misery, King renoue avec un de ses thèmes de prédilection : l'obsession d'un fan. Dans ce formidable roman noir où l'on retrouve les protagonistes de Mr. Mercedes (prix Edgar 2015), il rend un superbe hommage au pouvoir de la fiction, capable de susciter chez le lecteur le meilleur... ou le pire.


Carnets noirs

Fiche de lecture

Finders Keepers : qui trouve, garde…Carnets Noirs en version française, qui fait ici référence aux fameux carnets Moleskine de John Rothstein, mais ça, vous allez le découvrir tout au long du roman.
 
Voilà, ce fameux tome 2 de cette fameuse trilogie de Bill Hodges. Si Mr Mercedes m'avait laissé un peu sur ma faim, nous avons, ici, une histoire qui est un peu plus prenante...

Rappelez-vous le début de Mr Mercedes, la Mercedes qui fonce vers l'attroupement, notre regard était avec le chauffeur, pensez plutôt à une caméra sur la voiture et nous avons cette scène ou nous sommes à la place du chauffeur qui fonce sur la foule et qui écrase. Là, dans ce tome, autre regard, autre vision, nous reprenons la même scène, mais nous sommes cette fois-ci dans la foule et on voit cette fameuse Mercedes arriver à plein régime et fonçant vers les personnes qui attendent dans la file, et à partir de là une histoire qui se tisse autour d'une victime et de sa famille et surtout du fils.
 
Fin des années 70, perdu en pleine campagne, un cambriolage a lieu. Trois personnes cagoulées malmènent un vieil homme, celui-ci se révèle être le fameux écrivain John Rothstein dont le personnage principal est Jimmy Gold. L'un des cambrioleurs se nomme Morris Bellamy et lui est là pour les carnets de l'écrivain, car malgré sa retraite celui-ci a toujours écrit mais sans éditer !
 
Malgré une vérité lancée à la face de Morris par l'écrivain, celui-ci le tue et avec ses compères, vide le coffre de tout son contenu (argent et carnets). En chemin, Morris se débarrasse de ses acolytes.
 
Un ami à Morris, qui est libraire, a su entre-temps que l'écrivain a été assassiné et quand Morris lui présente un de ces carnets, celui-ci prend peur, et lui dit d'attendre pour les revendre. Donc Morris achète une malle, protège l'intérieur et met les carnets et l'argent, et cache la malle à côté d'un ruisseau... Mais Morris se retrouve condamné à vie pour...viol !
 
Année 2000, Tom Saubers est un miraculé de la fureur du chauffeur de la Mercedes, quoique, les jambes et la hanche écrasées. Il se dispute assez souvent avec sa femme Linda pour la moindre des choses et devant les enfants et surtout, il vit du seul salaire de Linda. 
 
Un jour en se promenant, Pete, le garçon de la famille, trouve une malle, l'ouvre et découvre des enveloppes avec du liquide et des carnets. Une idée germe en lui et pour aider ses parents, anonymement, il envoie mois par mois de l'argent à ceux-ci, pendant presque 4 ans. Cet argent anonyme aide bien ses parents à remonter la pente et surtout Tom s'est remis peu à peu de ses blessures et a commencé à retravailler. Mais voilà, tout a une fin, et la dernière enveloppe arrive avec un petit mot "je suis désolé, mais il n'y en aura plus d'autres".
 
Après avoir fait des recherches et avoir lu les carnets, Pete, en secret de tous, pour pallier le manque d'argent pour envoyer sa petite soeur dans une grande école, essaye de revendre quelques carnets à un libraire véreux (qui a pignon sur rue, et qui s'avère être le libraire ami de Morris dans les années 70), mais voilà, certains ont les dents longues et cela ne se passe pas comme prévu...
 
Retournement de situation pour Morris. 35 ans de prison viennent de passer et il se retrouve en liberté conditionnelle. Malgré toutes ces années de prison, Morris pense toujours à ses carnets, et les Saubers habitent son ancienne maison. Que va-t-il se passer ? C'est justement là le dénouement de l'histoire que je ne raconterai pas (pour ceux qui ne l'ont pas lu) ...
 
C'est l'histoire de l'obsession d'un fan pour le personnage fictif d'un écrivain et qui va jusqu'au meurtre pour avoir ses écris inédits. Cela me fait penser à un certain livre : Misery. Nous voilà plongés entre la fin des années 70, ou Stephen King nous fait un aller et retour entre le passé et le présent concernant l'histoire du personnage qui assassina John Rothstein.
 
Le seul bémol pour moi, nous retrouvons l'équipe de Finders Keepers - le nom du bureau de détective de Bill Hodges - qui est aussi le nom en anglais du bouquin (avec Holly et en suite Jérôme) à partir de la page 159. Avant il y a une bonne rétrospective concernant la vie de Morris et les aléas de la famille Saubers. Dès l'apparition du détective Bill Hodges, il y a ce dénouement de l'histoire qui n'a pas de temps mort, et qui jusqu'à la fin nous tient en haleine.
 
Nous nous apercevrons aussi que Bill va rendre visite à Brady (le tueur à la Mercedes) dans une clinique pour traumatisés du cerveau.
 
Sachant que je connais déjà l'histoire du tome 3 "End of Watch" (qui sortira le 7 juin aux USA et au Royaume-Uni), cela va bien avec la fin de ce tome 2... Je n'en dis pas plus !
 
Bon ! Si vous avez eu du mal (comme moi) avec Mr Mercedes, cette histoire vous déridera un peu plus. A croire que King prend ce petit plaisir à nous faire languir ou à jouer avec nos sentiments... Si je notais à 2,5/5 pour Mr Mercedes, je serais pour celui-ci à 4/5.

A lire...


Jean-Luc Fradin
Fin 2015, avec mon petit vaisseau, j'ai débarqué sur le Galion et j'ai eu une petite place dans la... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com