Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+
Rss

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Blanche Neige




Article rédigé par le 13/09/2012
Lu 636 fois




Blanche Neige
Il y a très longtemps, en un royaume figé dans les glaces éternelles, vivait Blanche Neige, unique héritière, destinée à régner. Mais le décès aussi subit que mystérieux du Roi laisse place à la régence sanglante de sa belle-mère, assoiffée de conquêtes et de nouvelles frontières. Pour évincer la légataire naturelle, la régente charge son âme damnée, le chasseur défiguré, d’assassiner la jeune fille. Mais le guerrier ne peut s’y résoudre et la laisse fuir vers les mines sombres où plus personne n’ose s’aventurer : là règne le peuple cannibale, les nains pratiquant l’ancienne magie…

Fiche de lecture

Blanche Neige c’est avant tout un conte des frères Grimm paru en 1812, inspiré par un mythe germanique, popularisé en 1937 par le dessin animé de Walt Disney, Blanche Neige et les 7 nains, qui comme beaucoup d’autres, tourne en boucle dans nos chaumières et tient une place importante dans l’inconscient collectif et participent à l’éducation de nos enfants.

Icônisée par cette représentation mièvre qu’en a faite Disney dans son premier long métrage, Blanche Neige se modernise aujourd’hui par le biais d’une série télé (Once Upon a Time) et deux films sortis consécutivement au cinéma : Blanche-Neige (Mirror, Mirror en VO) et Blanche-Neige et le Chasseur (Snow White & the Huntsman en VO), tous deux accompagnés du succès mitigé que l’on sait.

Pour accompagner ces sorties, Ankama, a l’excellente idée de sortir de son côté, une BD sobrement intitulée Blanche Neige, dotée d’une couverture tout aussi sobre que superbe. La BD des français Maxe L’Hermenier et Looky s’octroie la lourde tâche de donner un nouvel éclairage sur cette histoire que l’on pense connaitre par cœur. Comme l’indique son auteur, ici point de mièvrerie propre à la représentation de Disney. On plonge dans un univers qui laisse la Blanche Neige de Disney aux enfants et propose ici un récit plus adulte avec une Blanche Neige bien différente.

Classiquement, ici l’histoire est celle que l’on connait et qui commence par "Il était une fois", comme tous les contes. On y raconte l’histoire de la méchante belle-mère qui devient reine despotique après avoir accéléré la mort de son mari et écarté la fille de celui-ci qui lui a été présentée comme une rivale par le miroir magique. En effet, Blanche est l’héritière du royaume des neiges, les terres de son père. La croyant morte, elle peut régner sans partage sur le royaume laissé vacant. Mais la jeune Blanche est épargnée par le chasseur chargé de la tuer et va trouver refuge chez les nains de la forêt qui vont l’élever pour en faire une belle et forte jeune fille, loin de la jeune fille niaise aux oiseaux du dessin animé du papa de Mickey.

Mais ici les nains sont cannibales mais ne font pas peur au jeune prince qui va de royaume en royaume pour rassembler les peuples contre la tyrannique Reine qui saigne à blanc les peuples avoisinant son royaume. Sous le charme et surtout sous le coup de la révélation de sa lignée, Blanche va prendre les armes, accompagnée des nains et retourner chez elle, pour reprendre son place sur le trône de glace.

Le traitement est donc plus adulte et plus sombre ici que la version édulcorée de Disney, ici Blanche est une guerrière et ça se voit, elle est élevée par des nains cannibales et ça se voit aussi, on ne rigole pas avec elle impunément. L’histoire, même si on la connait en partie, arrive à nous surprendre avec de l’humour, de l’action, de la politique et une héroïne forte et sexy. Et si l’on devait trouver un défaut, ce serait surement le traitement des personnages qui auraient pu gagner en profondeur et la fin de l’histoire qui est un peu vite bâclée ; on aurait aimé une confrontation entre Blanche Neige et la méchante reine plus longue et plus dure. Le dessin est tout simplement magnifique et réaliste tout autant les personnages que les décors sobres mais nombreux et variés. De nombreux clins d’œil à l’Histoire (avec un grand H) toutefois comme la fameuse pomme... A croquer sans modération... Juste pour la couverture magnifique et ensuite pour se délecter du contenu.

Source

Article & Image : Unification France
Avec l'aimable autorisation de notre partenaire




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! *** Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au règlement. ***







cookieassistant.com