Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Bienvenue sur Déliciosa



Article rédigé par le 16/02/2013
Lu 574 fois



Au XXIIème siècle, trois nouvelles planètes viennent d’être découvertes, explorées puis colonisées par les humains. L’une d’elles, Déliciosa commence à proposer des séjours touristiques dans sa station de Paradise Resort où il est possible de pratiquer les activités les plus diverses et les plus agréables dans un cadre enchanteur. John, qui était « traqueur » sur Terre, compte bien y passer un mois et peut-être plus si des opportunités de s’y établir durablement se présentent à lui.

Il lie connaissance avec Tom, dit « Oncle Tom », un noir issu des ghettos, ainsi qu’avec deux jeunes femmes, Lilia et Eva. Le séjour « de charme » des quatre terriens commence bizarrement. Ils ont l’impression que les animateurs de la station n’ont qu’une idée, les gaver de nourriture soit disant pour leur permettre de mieux résister aux prochaines RTT (les réductions temporelles transitionnelles), ces longues stations en quasi hibernation inhérentes aux voyages interplanétaires. Mais comme Lilia commence à refuser de forcer son appétit, on lui fait très vite quitter le groupe. De leur côté, John et Tom découvrent que ce centre n’a pas grand-chose de naturel. Le somptueux paysage de palmeraie et de plage tropicale ensoleillée n’est en fait qu’un décor protégé par un immense dôme de plexi. A partir du moment où les quatre arrivants n’acceptent plus de jouer le rôle de touristes béats, tout bascule dans l'étrange...


Bienvenue sur Déliciosa

Fiche de lecture

« Nous voici en vue de Paradise Resort, annonça Myléna dans son micro. Remarquez l’immense piscine lagon avec ses cascades, ses toboggans, ses jacuzzis et son bassin à vagues… Voyez sur votre gauche, le bord de mer avec la magnifique plage de sable blanc et son esplanade de palmiers et de cocotiers. A droite, vous avez le complexe hôtelier, juste derrière notre petit Las Vegas local avec ses différents casinos. Derrière la palmeraie, vous pouvez distinguer le golf de dix huit trous… Voyez comme il est bien entretenu et comme sa pelouse est verte ! Le sommet qui domine la baie s’appelle le Krakatchounga. Il culmine à 3900 mètres d’altitude et sa partie supérieure est enneigée toute l’année ce qui permet de skier tous les jours si on le souhaite. D’ailleurs, quel que soit votre sport ou votre activité préférée, vous pourrez tout pratiquer à Paradise. N’oubliez jamais que nous sommes là pour rendre votre séjour inoubliable ! »

Bienvenue sur Déliciosa ! Son complexe « Paradise Resort » offre à ses joyeux résidents toutes sortes de délices ! John, Eva, Tom et Lilia font partie des « bien chanceux » qui ont réussi chacun à se procurer (ou à se faire offrir) un des rares billets disponibles – et hors prix - pour un voyage vers la planète Déliciosa, un aller simple, pour un séjour inoubliable, placé sous le signe de la détente. Mais ils s’apercevront rapidement que chez leurs hôtes, l’image de la beauté et du bonheur est une obsession qui se cultive par la goinfrerie… transformant ainsi leur rêve de farniente en une astreignante corvée de bouffe.

Que cache en réalité ce centre de vacances derrière ses aspects paradisiaques ? Pourquoi les touristes y sont-ils gavés et engraissés comme des oies ? Pourquoi les résidents sont-ils observés jour et nuit par des caméras de surveillance ? Pourquoi n’est-il pas possible de sortir du complexe ?

L’auteur Bernard Viallet emmène son lecteur au cœur d’une histoire pour le moins intrigante et très bien construite, tout en maintenant un suspense continu du début à la fin. Tout en suivant le parcours de John, Eva, Tom et Lilia, on ne pourra manquer de s’interroger sur leur sort, et de compatir aux épreuves qu’ils affronteront sur Déliciosa, mais aussi de rire des situations plutôt cocasses et peu ordinaires dans lesquelles ils se trouveront parfois. On appréciera aussi de les voir se rebeller contre un système que trop tyrannique et arbitraire.

La plume de Bernard Viallet est fluide et voluptueuse. Son style est simple, mais efficace, car il va droit au but sans se perdre dans des descriptions ou explications superflues. Dès les premières pages, on est dans le bain. Bernard Viallet dit ce qu’il a à dire, et le fait même avec humour et ironie. J’aime bien ça. De plus, ce récit original porte une réflexion intéressante sur la place de l’être humain au sein du système. Les noms choisis pour les personnages ou les lieux peuvent faire sourire le lecteur, mais pour ma part, j’en ai apprécié leur double-sens, ainsi que les clins d’œil à d’autres références.

Malgré ses nombreuses qualités, ce livre n’est pas parfait : il subsiste encore quelques fautes d’orthographe. Et à mon goût, il y a un peu trop d’anglicismes, ce qui m’a parfois fait grincer des dents. Du point de vue de la narration, le seul petit reproche que j’aurais à faire, concerne la présentation des quatre personnages principaux. Au lieu d’avoir à lire en bloc le curriculum vitae de chacun, j’aurais préféré découvrir leur vécu au gré de l’histoire, pas à pas.

En conclusion, j’ai bien apprécié cette lecture, très exotique, originale et pour le moins intrigante. De bout en bout, je n’ai cessé de m’interroger sur le rôle de Déliciosa, allant jusqu’à échafauder toutes sortes de théories. Le dénouement n’est pas celui auquel j’avais pensé, mais il m’a beaucoup plu ! « Bienvenue sur Déliciosa » est un ouvrage que je recommande chaudement aux amateurs du genre « science-fiction ».


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par Gaetan Di Napoli le 15/01/2013 07:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Facebook
Un adage dit qu’il faut toujours se méfier de ce qu’on demande car on risque de l’obtenir !
Je ne me rendais pas bien compte de ce que j’écrivais, lorsque, après avoir vu l’annonce de parution du dernier Viallet, j’ai posé cette question à l’auteur : « Suis-je moi aussi le bienvenu sur Déliciosa ? ».
Chaque roman de Bernard Viallet aborde des sujets différents. Celui-ci est un roman d’anticipation. Leurs dénominateurs communs sont l’amour de la liberté, le sens du devoir, la méfiance de l’encadrement étatique, la place de l’individu face au système.
Bernard Viallet écrit bien ! Pas d’exhibitionnisme littéraire pour surévaluer la qualité de...

2.Posté par JC Gapdy le 13/06/2016 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ma dernière lecture : "Bienvenue sur Déliciosa" de Bernard Viallet.
Je l’ai déjà avoué plusieurs fois : je suis fan de hard-SF. Ce qui veut dire que la SF-funny n’est pas mon truc. Enfin, je crois qu’il va bientôt me falloir dire que ce n’était pas mon truc. Cela a commencé avec Robert Yessourounn et sa « Joueuse de Chimère » que j’ai apprécié et surtout son « Village proche des étoiles » que j’ai lu en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Il y a peu, j’ai eu le malheur d’accepter de lire « La verge noire » de Mémoire DuTemps, là aussi dévoré en quelques instants.
Malgré tout, j’avoue que j’avais quelques doutes en attaquant « Bienve...

Nouveau commentaire :
Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! Il est primordial de soigner son orthographe sur toutes les zones de saisies du site. Pensez que de nombreuses personnes vous lisent. Le langage SMS est interdit sur l'ensemble des zones de saisies de ce site. Veuillez svp prendre connaissance du Règlement avant de poster votre commentaire. Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au Règlement.

Murmures sous les voiles...





cookieassistant.com