Connectez-vous S'inscrire
Menu
Galion Etoiles
Le Galion des EToiles
Facebook
Twitter
Pinterest
Google+

Qui n'a jamais rêvé de naviguer parmi les étoiles ? Mon équipage et moi-même souhaitons partager avec vous notre passion pour la science-fiction en vous invitant à voyager à bord de ce grand navire de l'imaginaire… Bonne visite, votre capitaine

Notez

Babylon5 (saison 4) - 2261 Ni Reddition, ni Retraite



Article rédigé par le 30/10/2011
Lu 65589 fois


TAGS : 1996, BABYLON5


Babylon5 (saison 4) - 2261 Ni Reddition, ni Retraite
C'était l'année du feu, l'année de la destruction, l'année où nous avons repris notre bien. C'était l'année de la renaissance, l'année de la tristesse infinie, l'année de la souffrance et une année de joie. C'était un âge nouveau, c'était la fin de l'histoire, c'était l'année où tout a changé. L'année 2261, le lieu Babylon5.

Synopsis

Voici l’avant-dernière saison de Babylon5. Dans cette saison, toutes les intrigues lancées précédemment se développent pleinement. Des empires s’établissent, puis périssent, les guerres se mènent sur deux fronts et des prédictions séculaires se réalisent enfin. Dans ce processus, les personnages doivent donner tout ce qu’ils ont en eux, voire plus. Ils seront obligés de répondre à 2 questions cruciales : Quel est le sens d’être humain ? Et quel est le prix à payer pour cette différence ? Cette saison 4 comprend quelques uns des meilleurs moments de toute la série : de l’action époustouflante, des scènes poignantes dirigées par de vrais caractères, des révélations inouïes et des gaffes atroces. Cette saison est l’exemple le plus typique de ce dynamisme théâtral que l’on trouve dans un Space Opéra : la grandeur et la pâleur de Mollari, le voyage de Garibaldi qui connaît un rebondissement épouvantable, le vrai visage du mal qui est révélé dans l’épisode « Fractions temporelles » et pour conclure, les éléments futuro-historiques de « L’effondrement d’un mythe », épisode qui répond une fois à la question centrale de Babylon5 : une seule personne peut-elle vraiment faire la différence ?

Liste des épisodes

  1. L’Heure du loup (The Hour of the Wolf)
  2. À la recherche de M. Garibaldi (Whatever Happened to Mr Garibaldi ?)
  3. Préparatifs de guerre (The Summoning)
  4. Chute libre vers l’apothéose (Falling Toward Apotheosis)
  5. Une nuit d’attente (The Long Night)
  6. L’Épreuve du feu (Into the Fire)
  7. Guerre psychologique (Epiphanies)
  8. L’Illusion de la vérité (The Illusion of Truth)
  9. Le Pardon (Atonement)
  10. À la poursuite de Mars (Racing Mars)
  11. Lignes de communication (Lines of Communication)
  12. Conflit d’intérêts (Conflicts of Interest)
  13. Leurres et rumeurs (Rumors, Bargains and Lies)
  14. Moments de transition (Moments of Transition)
  15. Ni reddition, ni retraite (No Surrender, No Retreat)
  16. Le Pouvoir absolu (The Exercise of Vital Powers)
  17. La Face cachée de l’ennemi (The Face of the Enemy)
  18. Fractions temporelles (Intersections in Real Time)
  19. Entre les ténèbres et la lumière (Between the Darkness and the Light)
  20. Jusqu’à la victoire finale (Endgame)
  21. La Nouvelle Alliance (Rising Star)
  22. L’Effondrement d’un mythe (The Deconstruction of Falling Stars)


Sources

Wikipédia + desktopstarships.com (image)


Koyolite Tseila
Passionnée de Science-fiction et d’Imaginaire, ce sont des genres auxquels j'ai désiré rendre... En savoir plus sur cet auteur


Commentaires

1.Posté par THIERRY le 31/10/2011 00:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ThierryB
J'ai littéralement fait un marathon de l'avant-dernière saison de cette exceptionnelle série, que j'ai entièrement visionnée en 2, 3 semaines !

Cette série est franchement impressionante. Par moment, on oublie presque qu'il s'agit de SF, tellement les thèmes et sujets sont réalistes et approfondis. Et les épisodes, vers la fin, où Sheridan est prisonnier et où l'on tente de le briser pour faire des aveux "spontanés" donnent franchement la chair de poule, car on se dit que des choses pareilles existent vraiment dans le monde.

Pour l'ensemble de la série, je vais peut-être paraître excessif, mais je trouve que B5 est supérieure aussi bien à Star Wars (car l'histoire est bien plus aboutie et développée - G.Lucas n'a finalement fait que survoler l'univers qu'il a imaginé) et à Star Trek (dans le sens que cette dernière n'est finalement pas un space opera, et son univers, bien plutôt bien ficelé, n'a pas été imaginé d'un seul tenant et contient donc forcément des erreurs et contresens).

Chapeau à l'auteur !


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

SVP NE METTEZ PAS DE LIENS EXTERNES DANS VOS COMMENTAIRES, CEUX-CI SERONT SUPPRIMÉS PAR LE WEBMASTER! *** Le filtrage des commentaires est de rigueur sur ce site. Le webmaster se réserve donc le droit de valider les commentaires et de supprimer ceux qui sont contraires au règlement. ***






cookieassistant.com